Par bien des côtés, à 7 siècles de distance, la France semble retombée à l’état désespéré où l’avait trouvée Jeanne d’Arc : politiquement et diplomatiquement sous tutelle étrangère, son territoire morcelé par des enclaves régies par d’autres lois, le doute populaire sur la légitimité de son gouvernement.

Même si l’Histoire « ne repasse pas les plats », souvenons-nous que le Maître de l’avenir, Jésus-Christ, ne saurait oublier la Fille aînée de son Église et que « le désespoir, en politique, est une sottise ». À l’heure aussi où les flammes sur Notre-Dame ont réveillé l’attachement des Français à leur histoire millénaire, montrons tous, en battant le pavé le 12 mai, que les vielles pierres font les peuples jeunes !

Dominique Tassot

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :