Par bien des côtés, à 7 siècles de distance, la France semble retombée à l’état désespéré où l’avait trouvée Jeanne d’Arc : politiquement et diplomatiquement sous tutelle étrangère, son territoire morcelé par des enclaves régies par d’autres lois, le doute populaire sur la légitimité de son gouvernement.

Même si l’Histoire « ne repasse pas les plats », souvenons-nous que le Maître de l’avenir, Jésus-Christ, ne saurait oublier la Fille aînée de son Église et que « le désespoir, en politique, est une sottise ». À l’heure aussi où les flammes sur Notre-Dame ont réveillé l’attachement des Français à leur histoire millénaire, montrons tous, en battant le pavé le 12 mai, que les vielles pierres font les peuples jeunes !

Dominique Tassot

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés