L’archevêque de Madrid a déclaré au journal La Marea qu’il ne ferait pas de communiqué ni de déclaration pour condamner l’attitude du père Juan Manuel Rodriguez de la Rosa, prêtre sous le feu des critiques des médias de gauche pour avoir, le 18 Juillet dernier, salué l’action de l’armée espagnole en 1936 et rendu hommage au Général Franco.

Le Père Manuel Rodriguez de la Rosa

Le samedi 18 Juillet avait lieu dans la paroisse de Los Jeronimos  une messe en l’honneur des victimes de la Guerre d’Espagne. Le prêtre, dans son sermon, a salué le Général Franco et l’action de l’armée : « Le 18 Juillet 1936, les radios annoncent un soulèvement en Afrique. A la tête de ce soulèvement, un jeune général, Francisco Franco Bahamonde. Le soulèvement était nécessaire, l’Espagne était en danger, une idéologie de l’enfer voulait étrangler le pays. Le communisme. »

Le père Juan Manuel Rodriguez de la Rosa exerce son ministère dans le diocèse de Getafe. Ce prêtre fait partie de l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre (ICRSP). Il avait déjà célébré en novembre dernier une messe  pour le Général Franco à laquelle ont assisté Carmen Franco, la fille du Général, ainsi que Ricardo Pardo Zancada, responsable de la tentative de coup d’état militaire de 1981 et Luis Felipe Utrera-Molina, beau-frère d’Alberto Ruiz-Gallardón (ex-ministre de la Justice et ancien maire de Madrid), ainsi que des personnalités nationalistes.

 

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :