L’Art des Arts, celui supérieur à tous, lequel est-ce ?

Voici un débat prêt à animer de nombreux repas familiaux! La Musique? La Sculpture? L’Ecriture? Mais pourquoi l’un serait  au-dessus des autres, et lequel? Réjouissons-nous Mamans, celui-là est pour nous!

L Art des Arts, la plus belle œuvre de l’homme est l’Education.

D’où vient sa primauté ? C’est la matière qu’il travaille, qu’il modèle, qu’il façonne : l’homme. Quelle matière sur terre est plus noble que l’homme, composé d’un corps et d’une âme immortelle ? Puisque l‘Art se doit d’imiter la nature,  à quelle nature l’homme se doit-il de ressembler le plus, sinon à Dieu ? Car Dieu le créa à son image. Nous avons donc, Mamans, le devoir de travailler le corps et surtout l’âme de nos enfants, de les façonner à l’image de Dieu. Quel projet fascinant !

Educare  signifie “conduire hors de”, conduire l’enfant  hors de lui, de sa nature blessée, et vers les sommets, c’est-à-dire vers Dieu, vers le Ciel.

Alors quel enthousiasme, quelle joie de nous donner à cette mission, à cet art au-dessus de tous.  Il est certain d’autant plus aujourd’hui, que dans le secret et l’intimité de nos foyers, cet art est façonné bien loin des mille feux et projecteurs des “artistes”(si tant est qu’ils le soient) d’aujourd’hui.
Art d’autant plus exigeant et méritoire pour nous, petites mamans dans nos chaumières, que celui-ci est bien caché et bien peu reconnu aujourd’hui.

Mais réjouissons-nous, du haut du Ciel, le Créateur nous voit œuvrer et façonner ces petites âmes qu’Il a eu la folie d’Amour de nous confier. Petites âmes tâchées  puis renouvelées par le Saint Baptême, enfants de Dieu-même, qu’Il nous confie, enfants blessés malgré tout, et qu’il nous faut sans cesse corriger et consoler, dont il faut faire fleurir les qualités et dons de Dieu et réprimer les défauts de la nature: bref, qu’il nous faut aimer.

Parfois, nous sommes pris de vertige en voyant l’ampleur de la tâche, les embûches du monde, les soucis et les fatigues et la vue de nos propres imperfections: mais la grâce est là, les sacrements, et les mille et un conseils et exemples de saints éducateurs et mères de saints que la Providence nous a envoyés à travers les siècles. Sans compter la richesse des œuvres d’éducation que l’Église nous a donné et nous donne encore aujourd’hui et qui sont une aide plus que précieuse.

Evidemment, les nécessités matérielles de cet art sont lourdes et entre deux coups de serpillière, un verre brisé et une frimousse levée vers la mouche plutôt que sur le cahier (sans compter le bain du petit dernier) , la maman, pour tenir le cap , doit parfois se souvenir que cette vie cachée fut celle de la Sainte Vierge et de son divin Fils et qu’elle est sa clé du Ciel.

Alors, petites mamans que nous sommes, souvenons-nous lorsque la moutarde nous monte au nez ou que la crise de nerfs se profile,  que nous sommes artistes, et du plus bel objet l’homme créé à l’image de Dieu !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

16 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires