laurent ruquierLaurent Ruquier fait son mea culpa au système : “Je me rends compte que j’ai banalisé ses idées. J’ai donné la parole à Éric Zemmour pendant cinq ans et je le regrette. Aujourd’hui, il n’y a pas plus médiatisé qu’Éric Zemmour.” Ces “regrets” ont été réitéré par le compte twitter de l’émission : “Je regrette d’avoir donné la parole à Éric Zemmour pendant 5 ans, je me rends compte que j’ai banalisé ses idées.”

A une semaine des élections départementales, Laurent Ruquier se sent-il aussi et surtout “coupable” de l’écrasante victoire annoncée du FN ?

Les regrets sont une chose, mais Zemmour a apporté à Ruquier un avantage sonnant et trébuchant grâce à un audimat hors norme de l’émission “On n’est pas couché”. Voilà sans doute un avantage que Ruquier regrette beaucoup moins !

C’est ce même Laurent Ruquier qui avait toujours refusé d’inviter Marine Le Pen : “Tant que rien ne m’y oblige, je choisis les invités politiques que je reçois comme bon me semble (…) Je ne souhaite pas livrer mon audience aux idées du Front National (…) C’est ma vision du service public”.

En 2012, il y fut contraint par laurent Pfimlin, le PDG de France Télévision, lors de la campagne pour les présidentielle de 2012. Lors de l’émission, la passe d’arme avec la présidente du FN fut assez tendue ; puisque Ruquier refusait d’inviter la candidate de 20% des français, «il faudrait baisser de 20 % votre salaire» lui lança Marine Le Pen.

Le système s’affolerait-il ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER “Les vaccins en question”, ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :