Un Australien de 42 ans a été arrêté, dans une propriété située à 370 km au sud-ouest de Sydney, pour avoir conseillé l’État islamique sur les armes de haute technologie, y compris des missiles.

L’arrestation ne porte pas sur une attaque terroriste planifiée en Australie, mais sur le soutien technologique à l’État Islamique, depuis un domicile. Haisem Zahab conseillait l’État Islamique sur la manière de développer des capacités d’armes de haute technologie, notamment sur le guidage laser des missiles.

Cette affaire nous alerte sur les conditions de la radicalisation musulmane dans nos sociétés occidentales. Le soutien aux groupes terroristes et à l’extrémisme islamiste ne vient plus seulement de jeunes gens peu éduqués, paumés, issus des quartiers déshérités. Haisem Zahab travaillait comme électricien et agissait, apparemment, seul. Le profil de cet homme qui n’était pas celui d’un jeune chômeur. Haisem Zahab était bien “intégré” dans la communauté de sa ville, il avait un bon job. Cela nous laisse malheureusement un seul indice : il était Musulman.

C’est bien là que se situe le défi du terrorisme islamique en ce qu’il divise nos sociétés réputées ouvertes, neutres, tolérantes. Combien de temps pourrons-nous conserver ce modèle d’ouverture, de neutralité et de tolérance devant des profils comme celui de l’australien Haisem Zahab ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires