Dimanche se tenait à Bruxelles une gigantesque manifestation contre la dictature sanitaire qui a rassemblé 35.000 personnes selon la police et au moins le double en réalité, selon tous ceux qui ont vu l’ampleur du défilé qui s’étendait sur les grands boulevards de la capitale belge. Partie de la Gare du Nord, la manifestation devait se terminer au rond-point Schuman devant les institutions européennes. Beaucoup de manifestants n’ont jamais pu atteindre ce lieu car la police a décidé sans raison valable de couper la manifestation en deux et de dévier plusieurs milliers de personnes dans des directions improbables, suscitant bien évidemment la colère de ceux qui se voyaient empêchés de rejoindre la première partie des manifestants.

Au rond-point Schuman, les organisateurs avaient installé un podium et prévu différents intervenants. Au final, Alain Escada, président de Civitas, aura été le seul intervenant en français, prononçant une harangue brève mais énergique sous les acclamations répétées de la foule. Alain Escada fut ensuite rejoint à la tribune par le chanteur Francis Lalanne, très engagé contre la dictature sanitaire. Mais la police se mit à ce moment à envoyer tant de gaz lacrymogènes sur la foule que les organisateurs décidèrent de mettre fin aux discours et de démonter rapidement toute la sono.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :