Etats-Unis – Le Colorado prend des mesures pour restreindre le droit des parents d’exempter les enfants de la vaccination.
Le projet de loi n ° 163 chargerait le département de la santé de l’État d’examiner et de mettre à jour chaque année les pratiques de vaccination de l’État, fixant un objectif de 95% de vaccination pour les élèves de chaque école.

Il suscite la controverse, notamment pour une disposition qui recatégoriserait les exemptions pour des raisons non médicales dans les exemptions générales, plutôt que les catégories distinctes «d’exemption religieuse» et «d’exemption personnelle». Bien que le projet de loi n’élimine aucune exemption, les critiques craignent que la décision de cesser d’énoncer ces justifications spécifiques dans la loi soit la première étape pour y mettre fin.

Une autre disposition litigieuse obligerait les parents qui demandent une exemption religieuse ou personnelle à produire un certificat signé par un médecin ou à suivre un cours en ligne sur les vaccins, ce qui soulève des questions quant à savoir qui rédigera un tel cours.

J’ai appris à ne pas faire confiance à la santé publique parce qu’ils ne sont pas de bonnes sources d’information“, a déclaré l’ ancien représentant de l’État républicain Kevin Lundberg. «Ce ne sont pas les bons. Ce sont les méchants. “

La vaccination obligatoire, qui est à nouveau un sujet brûlant en raison du COVID-19, est controversée pour un certain nombre de raisons. Bien que les médias se focalisent souvent sur les parents qui s’opposent aux vaccins en raison de craintes concernant les effets secondaires, ils ont tendance à ignorer un autre groupe qui soutient les vaccins en général tout en ayant un conflit éthique avec les vaccins dérivés des cellules des bébés avortés.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés