Alexis Tsipras va-t-il rentrer dans l’histoire ? Il a hier à la surprise général convoqué les grecques aux urnes afin qu’ils se prononcent sur l’acceptation ou le refus des exigences des créanciers de la Grèce. Car la décision est lourde de conséquences : accepter, c’est maintenir la Grèce dans l’esclavage de la finance, refuser, c’est aller vers un futur qui s’avère bien incertain.

Pour ce référendum, Alexis Tsipras a obtenu l’aval du parlement, et appelle à voter contre les exigences financières. L’UE qui s’insurge de ce référendum a annoncé rompre les discussions avec le gouvernement grecque. C’est cela la conception démocratique des instances européennes, les peuples ne sont consultables que pour aller dans leur sens.

Tsipras vient de piéger l’Union Européenne ; en effet il y a fort à parier que le référendum confirme le rejet des exigences européennes. Quelles seront les options ensuite pour l’UE ? Rejeter la Grèce, c’est la jeter dans les bras de la Russie ; céder, c’est créer un précédent dans l’Union Européenne excessivement dangereux pour la Troïka en place.

Un beau coup de poker pour Tsipras, et un casse tête pour l’UE.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :