En nos temps d’apostasie chrétienne et de pensée unique, où l’immigration est l’idéologie dominante, le multi-culturalisme et le pluralisme religieux la doxa à laquelle il faut croire sous peine d’être ex-communié du débat public, l’islam « une religion d’amour », les mahométans conquérants redressent la tête en terre anciennement chrétienne. Et veulent soumettre à nouveau, cette fois-ci par le biais du politiquement correct et de la négation de l’histoire, couplé avec la dévirilisation des mentalités occidentales, les pays occidentaux.

Animé d’un culot monstrueux, l’imam de la mosquée Ishbilia a demandé au roi d’Espagne, via la page Facebook de la mosquée, de faire repentance pour la Reconquista ! Il a osé lui demander de s’excuser pour cette reconquête du sud de l’Espagne par les chrétiens sur les Maures musulmans. Comme si les catholiques Espagnols n’auraient eu aucun droit de reconquérir leurs terres assujetties par la violence et le cimeterre aux hordes musulmanes arrivées d’Afrique avec leur loi coranique !

« Monsieur, en tant que roi d’Espagne, je crois que le moment historique est arrivé de procéder à une reconnaissance de culpabilité dans les turpitudes, spoliations, expulsions et assassinats commis par ordre des Rois catholiques et de leurs collaborateurs les plus directs […] » « En tant que descendant des rois cités pus haut, quelle occasion formidable vous auriez de montrer votre respect à la communauté et votre rejet des thèses islamophobes en demandant pardon à notre communauté pour tant d’atrocités et en intercédant pour la reconnaissance de la nationalité espagnole pour les descendants de Al Andalus, comme cela s’est fait avec la communauté juive séfarade », ose écrire la mosquée Ishbilia au nom de la Communauté islamique et de son président, Yihad Sarasúa.

Cette demande scandaleuse est une autre démonstration du danger que constitue l’islamophilie galopante imposée aux peuples européens : tout en émasculant les Occidentaux, elle renforce l’impudence des descendants de ces Maures musulmans dont les farouches Espagnols ont mis 700 ans à se débarrasser !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

10 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :