Aux Etats-Unis, en 2007 le taux de fécondité était de 2,12 enfants par femme. Il s’effondre à 1,89 en 2011. Au Portugal, seules 90.000 naissances ont été déclarées en 2012, soit le chiffre le plus bas des soixante dernières années. En Espagne, le taux de fécondité était d’1,46 enfants par femme en 2008 et passe à 1,36 en 2011. Au Royaume-Uni, 47% des familles ne comptent qu’un enfant. En Italie, 25% des femmes ne seront jamais mères. Une situation que l’on rencontre également en Autriche, en Hongrie, en Pologne, en Roumanie et en Grèce.

La société moderne occidentale a produit une génération hédoniste, plus préoccupée par la jouissance personnelle que par la fondation d’un foyer. Le phénomène se développe gravement. L’enfant unique est perçu comme l’ultime concession à la maternité sans risquer de restreindre le confort de vie. Les féministes les plus rabiques préfèrent encourager à faire le choix d’une vie sans enfant. En France, 5 à 6 % de femmes auraient choisi volontairement ce refus de l’enfant et le conçoivent comme une forme « transgressive de contestation ».

La presse féminine influence de façon très négative le comportement des femmes, encourageant cette attitude égoïste en l’enrobant de théories fumeuses et en flattant les instincts matérialistes de ses lectrices.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :