Jérôme Rodrigues, figure marquante des Gilets jaunes, était l’invité de BFMTV, ce 7 avril. La tension est vite montée entre lui et le journaliste politique, Nicolas Domenach, lorsque le gilet jaune a décrit certaines violences policières :

« Qu’ils arrêtent de nous tirer dessus, qu’ils nous laissent manifester tranquillement. »

«N’employez pas de mots comme “tirer dessus”. Au Venezuela on tire dessus mais…» lui a alors rétorqué Domenach.

Mal lui en a pris : Jérôme Rodrigues, enlevant ses lunettes, a répondu au journaliste :

« Quand vous me dites ne parlez pas “tirer dessus”, j’ai quoi là ? (il montre son œil éborgné), je ne me suis pas mis un doigt dans l’oeil !  C’est un LBD [lanceur de balles de défense], on se fait tirer dessus. »

 «Ne dites pas ça», répond timidement Domenach, assurant : « Au Venezuela, il y a des morts. »

Et en France, il y a une quantité d’éborgnés, de blessés, de manifestants mis en garde à vue de façon arbitraire…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :