Vous voulez savoir à quoi servent le covid et toute cette pandémie, les masques, les passes, les restrictions, les humiliations, la peur et l’irraison ? A mettre en place le monde d’après, aseptisé, sans contact, numérisé, robotisé, d’esclaves consentants. Le monde théorisé par les apprentis-sorciers du Forum Economique Mondial (FEM), le monde de leur Agenda 2030 fabrique d’un homme nouveau, ce rêve de tous les messianismes révolutionnaires et anti-christiques, de la Réforme protestante, aux révolutions françaises et russes, à la 4e révolution industrielle promue par Klaus Schwab, le fondateur de FEM de Davos, jonction des doctrines capitalistes et communiste.  

Ce monde prend forme, en Chine, à Pékin notamment où viennent de s’ouvrir les XXIVe Jeux Olympiques d’hiver qui se dérouleront dans une totale bulle sanitaire mise en place par les autorités chinoises du 4 au 20 février. Reçus par une armée de cosmonautes à l’arrivée, visières, masques et survêtements blancs, testés à en avoir les larmes aux yeux, soumis à une désinfection permanente des bus, objets, vaisselle, servis par des robots cuisiniers quand les repas ne tombent pas du ciel, les participants sont strictement isolés de la population, les conditions sanitaires imposées aux sportifs y sont draconiennes, leur respect sévèrement contrôlé, les tests PCR ultra-poussés journaliers -l’angoisse des sportifs est d’être positif donc placé à l’isolement-, les contacts limités et les déplacements surveillés. Ce petit monde olympique préfigure l’absurde monde d’après que médias et politiques nous vantent depuis mars 2020.

« Quand la Chine s’éveillera… le monde tremblera » titrait un livre du diplomate Alain Peyrefitte paru dans les années 70. Et si pour l’instant ce n’est que l’univers sportif qui tremble, en considérant les yeux doux que les dirigeants occidentaux jettent sur le tigre chinois marxiste alliant économie capitaliste et contrôle communiste de la population, ce monde d’après dystopique inventé grâce à l’opportune pandémie covidienne pourrait devenir une réalité dans les pays occidentaux gouvernés par ces politiciens aux dents longues, les Macron, Trudeau, Arden & Cie, ces Young Global Leaders constituant le « réseau social privé le plus exclusif au monde » lancé par le gourou de Davos qui, à l’instar de la Chine actuelle, concilie doctrine capitaliste et idéologie marxiste pour « ré-inventer » le monde à sa façon.  

Grâce à ce temps de folie covidienne, de la Chine communiste qui s’éveille et des Jeux Olympiques, vecteurs de la pensée unique universelle, les mondialistes du Great Reset tirent le plus grand avantage pour faire avancer leur projet orwellien, ce « meilleur des mondes » bio-numérique et transhumaniste.  

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :