Ça y est : la mue est terminée. Le Front National est devenu officiellement le Rassemblement National. A l’issue d’un conseil national élargi du parti organisé à Lyon, la présidente du Front national a décrété, hier 1er juin 2018, le changement de nom du parti frontiste. 80,81% des participants ont opté pour cette mutation sur les 53% des adhérents du Front national qui ont participé au vote.

Marine Le Pen croit voir dans ce nouveau nom le sésame qui ouvrira les portes du pouvoir : « Le rassemblement des França is, c’est le cœur de notre engagement. Le nom de Rassemblement national sonne comme un cri de ralliement pour tous les Français qui ne veulent pas se résigner au goutte à goutte du déclin. » Évoquant un « pari osé » elle déclare en outre : « Je savais que je pouvais le prendre compte tenu de la maturité politique de nos adhérents (…) Ce nom s’impose de toute évidence, et il s’est largement imposé dans le cœur et dans l’esprit de nos adhérents », a-t-elle poursuivi. Et de conclure : « Je proclame donc officiellement que le Front national devient le Rassemblement national et j’invite tous les cadres à commencer une grande campagne d’adhésion ».

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 commentaires

  1. Daniel Daflon says:

    Personnellement ce n’est pas un simple changement de nom qui va me faire revenir au ..FN. D’autant moins que FN avait une connotation martiale qui convenait mieux à l’ancien soldat que je suis.
    La seule chose qui pourrait me faire adhérer de nouveau serai l’engagement formel de chasser tous les musulmans de France, de raser toutes les mosquées, et d’interdire le culte islamique sur notre territoire. Et aussi d’éradiquer tous les envahisseurs illégaux de quelque façon que ce soit.
    Seul ce combat vaut la peine d’y consacrer et, si besoin d’y sacrifier sa vie, car il s’agit de l’avenir de notre peuple, de nos enfants. C’est le seul qui puisse garantir sa pérennité.
    Tout le reste n’est que du vent et du raccommodage avec des bouts de ficelles, et ne fait que ralentir l’assimilation de notre peuple avec ses traditions et sa religion chrétienne.

  2. alain peulet says:

    Il y a deux ans que je n’ai pas renouveler ma carte …. avant la présidentielle ! Le tournant à gauche , la campagne “minable” , l’entourage de MLP et la “fédé” de ma région …. tout cela m’a refroidit ! Dommage , elle aurait pu surfer sur l’immigration , et d’autres sujets que les Français attendent … mais non , elle a voulu faire sa maligne en parlant d’économie ! Bref , de A à Z , elle se plante encore une fois ! J’ai donné de mon temps , de mon argent , j’y croyais mais son entourage m’a écoeuré !!! J’attend Marion que j’ai eu plusieurs fois l’occasion de côtoyer … Patience !!!

  3. claire says:

    Marine se plante en choissant ce nom a chier comme elle se plante avec tout le reste !
    Décidement les juifes qui la commandent , ont dû lui jeter un sort .
    Elle dégringuole plutôt rapidement la marine .
    Ce rassemblement nationale , je pense plutôt qu’il va éparpiller , Bonnot vient juste de partir , d’autres vont suivre .

    • claire says:

      Erreur : Bernard Monot vient juste de partir et pas bonnot , Je suis dislexique donc ?

  4. naim says:

    la gente-dame cherche à se faire adouber par les maîtres de l’Occident décadent. Pour ce faire, elle a renié père et camarades. Maintenant elle scrute les étoiles dans l’espoir d’un signe favorable venant des dieux. Mais le hic, est que dans le Talmud, la malédiction de Yahvé, quand elle atteint le géniteur, c’est toute la lignée qui est condamnée et ce, jusqu’à l’éternité. La progéniture de le Pen croit pouvoir changer son destin avec un nouveau baptême: renier le patronyme pour la benjamine et effacer le nom du parti du père. Les maîtres talmudistes, eux, ne l’entendront pas de cette oreille. Il lisent les signes dans le livre des Ancêtres, et ils n’y modifieront rien. Quel tragique destin que celui de la lâcheté!

  5. A. F. says:

    Triste jour…

  6. Eric says:

    Le signifiant “front” dans “Front national” est phonétiquement sombre ; quant au signifié, il évoque la guerre, des affrontements incessants et est donc susceptible de susciter l’aversion de la gent féminine. Le terme “rassemblement” est bien plus fédérateur.

  7. GROTESQUE CE RELIFTING !!

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !