Ça y est : la mue est terminée. Le Front National est devenu officiellement le Rassemblement National. A l’issue d’un conseil national élargi du parti organisé à Lyon, la présidente du Front national a décrété, hier 1er juin 2018, le changement de nom du parti frontiste. 80,81% des participants ont opté pour cette mutation sur les 53% des adhérents du Front national qui ont participé au vote.

Marine Le Pen croit voir dans ce nouveau nom le sésame qui ouvrira les portes du pouvoir : « Le rassemblement des França is, c’est le cœur de notre engagement. Le nom de Rassemblement national sonne comme un cri de ralliement pour tous les Français qui ne veulent pas se résigner au goutte à goutte du déclin. » Évoquant un « pari osé » elle déclare en outre : « Je savais que je pouvais le prendre compte tenu de la maturité politique de nos adhérents (…) Ce nom s’impose de toute évidence, et il s’est largement imposé dans le cœur et dans l’esprit de nos adhérents », a-t-elle poursuivi. Et de conclure : « Je proclame donc officiellement que le Front national devient le Rassemblement national et j’invite tous les cadres à commencer une grande campagne d’adhésion ».

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :