terrorisme hasaka

DAMAS – Le ministère des Affaires étrangères et des expatriés a appelé le Conseil de sécurité des Nations Unies à condamner les attentats terroristes qui ont eu lieu hier dans la province syrienne de Hasaka et les a exhortés à s’engager dans la lutte contre le terrorisme et à poursuivre les organisations extrémistes terroristes à travers le renforcement de la coopération et la coordination avec le gouvernement syrien.

Deux kamikazes, aux heures de pointe lundi, ont fait exploser leurs voitures piégées dans les quartiers de Khashman et al-Mahatta, tuant plus de 20 civils et blessant au moins 100 personnes, essentiellement des femmes et des enfants. Les explosions ont causé de lourds dégâts matériels et détruit trois bâtiments de logements.

Ce crime terroriste sanglant, qui coïncide avec le début de la nouvelle année scolaire et l’inscription d’environ quatre millions d’élèves dans leurs écoles en Syrie, continue la série des crimes terroristes systématiques perpétrés par les organisations terroristes comme l’Etat Islamique, le Front Al Nousra Front ou Jeish al-Islam pour terroriser les civils et paralyser leur vie“, a indiqué le ministère.

Le gouvernement syrien affirme que ces actes terroristes n’auraient pas pu se faire sans le soutien direct et continu fourni à ces organisations terroristes soutenues par des pays comme la Turquie, l’Arabie saoudite et le Qatar et sans l’échec à prendre des mesures de dissuasion contre les pays soutenant et le financement le terrorisme “, a ajouté le ministère.

Le ministère a précisé que “le gouvernement syrien, qui réitère sa volonté et sa détermination à lutter contre le terrorisme et à faire son devoir constitutionnel de défendre et de protéger le peuple syrien, demande à nouveau instamment au Conseil de sécurité et au secrétaire général de l’ONU de condamner les actes criminels des terroristes à Hasaka et d’assumer leur responsabilité à déraciner le terrorisme, tarir les ressources du terrorisme et mettre un terme à son financement à travers la mise en œuvre des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité en particulier numéros 2170, 2178 et 2199. “.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :