Visuel

Le projet de budget de 2016 dévoilé mercredi prévoit que le ministère du Logement va soustraire plus de 500 millions d’euros sur les aides au logement au profit des immigrés. Les attaques contre les familles d’origine françaises se poursuivent pour décourager les couples d’avoir des enfants.

Cette coupe sombre de plus de 500 millions dans les aides aux familles les plus modestes de France compensera les 120 millions pour l’accueil des étrangers et les 150 millions d’euros de subventions à la construction d’HLM dont les logements bénéficieront, implicitement, aux immigrés. Ces sommes distribuées aux étrangers clandestins sont à multiplier par deux car elles sont prévues sur deux ans.

Les APL (aides personnalisées au logement), sont octroyées sous conditions de ressources. Selon le projet de budget, elles seront diminuées de 225 millions en 2016 et de 314 millions en 2017 par trois mesures cibles:

  • Le patrimoine des bénéficiaires entrera dans le calcul du revenu fiscal de référence
  • Un loyer plafond sera fixé, à partir duquel l’APL sera dégressive.
  • Enfin, les salariés de moins de 25 ans ne bénéficieront plus de dérogation ; leur revenu annuel réel sera désormais pris en compte, et non plus leur première fiche de paie.

Environ 500 000 ménages seraient concernés.

Après s’être attaqué aux Allocations familiales, ce gouvernement qui s’est fait de la propagande avec la baisse des impôts sur le revenu (qu’il avait augmenté préalablement), s’en prend maintenant aux aides au logement pour mieux loger des étrangers principalement musulmans qui n’ont pas demandé d’autorisation pour s’installer chez nous et n’y ont pas été invités non plus.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :