pape_francoisUne semaine après le tsunami émotionnel provoqué par l’élection de Donald Trump qui a laissé plus d’un bien-pensant groggy,  les évêques américains sont réunis actuellement en Assemblée générale à Baltimore du 14 au 17 novembre. Le pape François leur a adressé ses consignes dans un vidéo-message envoyé le 15 novembre.

On savait déjà que pour l’argentin en poste au Vatican, Donald Trump n’était pas chrétien. Il avait osé cette réflexion lapidaire, en répondant à la question d’un journaliste sur les positions anti-immigrés du candidat à la primaire républicaine, lors de son retour de son voyage humanitariste au Mexique : « Une personne qui veut construire des murs et non des ponts n’est pas chrétienne », avait-il dit.

Il réitère sa position anti-Trump dans ce message vidéo où il encourage l’Église américaine « à créer une culture de la rencontre qui encourage les individus et les groupes à partager la richesse de leurs traditions et de leurs expériences, et à briser les murs et construire des ponts. »

Pour mieux appuyer son opposition à la politique migratoire de Trump, tout particulièrement au mur que veut ériger le nouveau président des États-Unis pour bloquer les vagues de migrants d’Amérique latine et centrale, le pape François loue longuement, auprès des ecclésiastiques américains, la communauté hispanique des États-Unis dont il faut « valoriser les dons spécifiques que cette communauté a offerts et continue d’offrir à l’Église» américaine a souligné François, rappelant «ce grand processus qui renouvelle et étend la mission à laquelle toutes vos Églises locales sont appelées».

Il a demandé également aux prélats d’examiner «en particulier, comment vos Églises locales peuvent mieux répondre à la présence grandissante, les dons et le potentiel de la communauté hispanique», compte tenu de la contribution de cette communauté à «la vie de la nation».

Et termine son vidéo-message par un appel, non à la prière et à l’apostolat de la conversion, mais à la fraternité universelle, en incitant l’Église américaine à être « un ferment de communion entre chrétiens et avec tous ceux qui cherchent un avenir d’espérance » parce que selon lui la mission des chrétiens serait d’être « un signe et la prophétie du plan de Dieu pour toute la famille humaine, » puisque, obnubilé qu’il est par sa conception sociétale du rôle des catholiques, « nous sommes appelés à être porteurs de bonnes nouvelles dans une société tourmentée par des changements sociaux, culturels et spirituels et une polarisation croissante. »

Le pape François est, et nous voulons bien croire sans le savoir, un des meilleurs alliés des élites cosmopolites et financières qui travaillent à bâtir, en favorisant des migrations gigantesques, une société multiculturelle, multi-ethnique, métissée, pour mieux asservir demain un être humain, sans souches ni nation, déraciné et esseulé !

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

33 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

49 % 20 280 € manquants

Il nous manque 20 280 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :