pape_francoisUne semaine après le tsunami émotionnel provoqué par l’élection de Donald Trump qui a laissé plus d’un bien-pensant groggy,  les évêques américains sont réunis actuellement en Assemblée générale à Baltimore du 14 au 17 novembre. Le pape François leur a adressé ses consignes dans un vidéo-message envoyé le 15 novembre.

On savait déjà que pour l’argentin en poste au Vatican, Donald Trump n’était pas chrétien. Il avait osé cette réflexion lapidaire, en répondant à la question d’un journaliste sur les positions anti-immigrés du candidat à la primaire républicaine, lors de son retour de son voyage humanitariste au Mexique :Une personne qui veut construire des murs et non des ponts n’est pas chrétienne”, avait-il dit.

Il réitère sa position anti-Trump dans ce message vidéo où il encourage l’Église américaine “à créer une culture de la rencontre qui encourage les individus et les groupes à partager la richesse de leurs traditions et de leurs expériences, et à briser les murs et construire des ponts.”

Pour mieux appuyer son opposition à la politique migratoire de Trump, tout particulièrement au mur que veut ériger le nouveau président des États-Unis pour bloquer les vagues de migrants d’Amérique latine et centrale, le pape François loue longuement, auprès des ecclésiastiques américains, la communauté hispanique des États-Unis dont il faut “valoriser les dons spécifiques que cette communauté a offerts et continue d’offrir à l’Église» américaine a souligné François, rappelant «ce grand processus qui renouvelle et étend la mission à laquelle toutes vos Églises locales sont appelées».

Il a demandé également aux prélats d’examiner «en particulier, comment vos Églises locales peuvent mieux répondre à la présence grandissante, les dons et le potentiel de la communauté hispanique», compte tenu de la contribution de cette communauté à «la vie de la nation».

Et termine son vidéo-message par un appel, non à la prière et à l’apostolat de la conversion, mais à la fraternité universelle, en incitant l’Église américaine à être “un ferment de communion entre chrétiens et avec tous ceux qui cherchent un avenir d’espérance” parce que selon lui la mission des chrétiens serait d’être “un signe et la prophétie du plan de Dieu pour toute la famille humaine,” puisque, obnubilé qu’il est par sa conception sociétale du rôle des catholiques, “nous sommes appelés à être porteurs de bonnes nouvelles dans une société tourmentée par des changements sociaux, culturels et spirituels et une polarisation croissante.”

Le pape François est, et nous voulons bien croire sans le savoir, un des meilleurs alliés des élites cosmopolites et financières qui travaillent à bâtir, en favorisant des migrations gigantesques, une société multiculturelle, multi-ethnique, métissée, pour mieux asservir demain un être humain, sans souches ni nation, déraciné et esseulé !

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

33 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !

%d blogueurs aiment cette page :