george-soros-2

Le milliardaire mondialiste George Soros, né Gyorgy Schwartz, est entré au capital de Ferrari. A peine dévoilée, l’information a fait bondir le titre du constructeur italien de voitures de sport. 

Soros a acquis au quatrième trimestre 850 000 titres Ferrari, valorisés à 40,8 millions de dollars fin décembre, selon un document adressé au gendarme de la Bourse américain, la SEC, et rendu public mercredi. Il devient ainsi un des dix principaux actionnaires du constructeur italien, avec 0,45% de son capital.

A la Bourse de Milan, Ferrari a clôturé en hausse de 10,38%, à 34,45 euros, dans un marché en hausse de 2,48%. De même à New York, où le titre a gagné 9,68% à 39,10 dollars. Pour Soros, l’opération est déjà juteuse.

Le groupe italien Ferrari est détenu à hauteur de 24% par Exor, la holding de la famille Agnelli (propriétaire historique de Fiat), de 10% par Piero Ferrari, le fils du fondateur du constructeur, et de 66% par le marché. Mais Exor et Piero Ferrari détiennent 50% des droits de vote et ont signé entre eux un pacte de stabilité. Le fonds américain T. Rowe price Group est le troisième actionnaire, avec une participation de 4%. Le président de Ferrari, Sergio Marchionne, détient 0,77% du capital.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :