Vous souvenez-vous de l’annonce de la création d’une monnaie mondiale annoncée en couverture de The Economist (9 janvier 1988) sous la forme d’un phœnix ?

 

 

Selon l’article qui accompagne cette couverture, cette monnaie mondiale devait voir le jour dans un délai de 30 ans (soit à l’horizon 2018) [1].

Vous ne serez pas étonnés de retrouver le symbole du phœnix (ou quelque chose qui s’y apparente) sur ce visuel de l’annonce de la tenue de la sixième « Conférence annuelle Richard Goode » le 4 décembre 2020 par le… FMI.

 

 

Observez l’oiseau…

- Il sort d’un « œuf-Covid-19 ». Ce qui semble évoquer que la crise sanitaire n’est que l’outil (l’allume-gaz si l’on peut dire) pour parachever un idéal ancien d’unité planétaire doublée d’une spiritualité bien définie.

- Il semble être une symbiose entre une créature biologique et numérique (il est constitué de 0 et de 1). Cela nous rappelle les propos récents de Klaus Schwab, patron du forum économique de Davos, qui n’hésite pas à affirmer que la grande réinitialisation, qui est la quatrième révolution industrielle, se prépare sur fond de transhumanisme : « une fusion de notre identité physique, numérique et biologique »… et voyez ici la suite.

- Et les ailes sont faites en nœuds ce qui semble être une référence aux cryptomonnaies. Est-ce que cela annonce la création d’une monnaie numérique ?

- On peut voir aussi des constellations au-dessus et autour de la tête de l’oiseau.

 

Bon an, mal an, les pièces du puzzle semblent bien se mettre en place.

Pierre Hillard

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :

%d blogueurs aiment cette page :