Il est mythique en Italie et a servi de modèle au Concours Eurovision de la chanson : le festival de la chanson italienne de Sanremo, créé en 1951.

“Au-delà de son immense succès de télévision, le festival de Sanremo produit une véritable moisson de tubes commerciaux en Italie avec chaque année plusieurs chansons qui se classent en tête des meilleurs ventes de disques” explique la notice wikipedia qui pourra se mettre au goût du jour en précisant que c’est aussi devenu un festival gay friendly.

Depuis des années, il milite ouvertement pour les “droits” des gays, trans et autres en privilégiant sur la scène des chanteurs, des acteurs, des présentateurs télé Lgbt parmi les plus célèbres d’Italie. Chaque année, les journaux titrent : “Le festival le plus gay friendly de l’histoire!” Chaque année il est donc un peu plus gay et un peu moins gai !

Le prochain festival se déroulera prochainement du mardi 9 au samedi 13 février 2016 au théâtre Ariston de Sanremo. Il n’a, parait-il, jamais été aussi gay selon les commentateurs : tous les hôtes sont considérés appartenir à la communauté homosexuelle italienne. Comme ça, pas de jaloux !

A l’heure où la loi Cirinnà sur les unions civiles des personnes de même sexe est débattue au parlement et provoque de nombreuses manifestations hostiles de la part des défenseurs de la famille traditionnelle et du droit des enfants à être élevés par un père et une mère, ces choix délibérés des organisateurs du festival ne sont rien de moins qu’une manière d’influencer les Italiens et les politiciens. 

C’est sûr, sans être prophète, je peux déjà vous dire que le gagnant sera…gay friendly ! De quoi pleurer !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :