A Skopje, en Macédoine du Nord, la rencontre du pape François avec des prêtres et des religieuses macédoniens, a donné lieu à l’éloge, par l’actuel hôte du Vatican lui-même, du mariage des prêtres.

El papa argentin a déclaré après avoir écouté le témoignage du Père Goce, marié avec des enfants :

« Merci à vous, père Goce et Gabriella : vous avez été courageux dans la vie ! Et à vos fils Filip, Blagoj, Luca, Ivan, pour avoir partagé avec vous les joies et les préoccupations, du ministère et de la vie familiale. C’est aussi le secret pour aller avant dans les moments difficiles que vous avez du passer. L’union matrimoniale, la grâce matrimoniale dans la vie ministérielle vous a aidé à cheminer ainsi, comme une famille. »

S’il est bon de rappeler que les prêtres de rite gréco-catholique peuvent se marier, cet éloge papal sonne bizarrement : comme si un prêtre marié valait plus qu’un prêtre célibataire !

Et quand on considère que le synode sur l’Amazonie, qui se tiendra en octobre prochain, débattra de la possibilité d’approuver comme prêtres des viri probati, des hommes mariés en passé, avec une ouverture à des hommes encore mariés, ces paroles en terre macédonienne du pape François sonnent comme une œuvre de propagande en faveur du mariage des prêtres et de la fin du célibat dans le sacerdoce.

La révolution bergoglienne post-concile suit le chemin de rupture avec la Tradition ouvert par Vatican II.

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 commentaires

  1. Etienne says:

    D’une part, à ma connaissance, le célibat des prêtres n’est pas une norme de droit divin.
    D’autre part, le processus pour y renoncer est d’une hypocrisie caractéristique de ce pontificat (?), douteux à tous égards.

  2. Isabelle P says:

    C’est ce qu’on se dit chaque matin en partant au travail : “il en faut du courage pour se faire enc… !”.

  3. Tinatine says:

    Les prêtres gréco-catholiques ne peuvent pas se marier ,une fois ordonnés prêtres ; en revanche ,les Eglises orientales catholiques (libanais , arméniens , maronites …) peuvent ordonner des hommes déjà mariés . c’est avant l’ordination que cela se décide .Un grand nombre d’ entre eux font le choix du célibat .

  4. Cadoudal says:

    st Thomas
    somme théologique
    supplément Q53
    art 3 l ‘Ordr est-il un empêchement au mariage ?

    “Des raisons de convenance exigent que les ordres sacrés, à cause de leur nature, soient un empêchement au mariage. Car les clercs investis de ces ordres touchent les vases sacrés et administrent les sacrements : la décence leur demande donc de rester purs en gardant la continence Pourtant c’est en vertu d’une loi de l’Église que le sacrement d’Ordre constitue, en fait, un empêchement au mariage. Toutefois les Latins et les Grecs ont légiféré sur ce point d’une façon différente. Chez les Grecs, l’Ordre est la seule cause de l’empêchement ; chez les Latins il s’y ajoute le vœu de continence que l’on forme lors de la réception des ordres sacrés ; celui qui ne prononcerait pas ce vœu serait cependant censé l’avoir émis par le seul fait qu’il aurait reçu l’ordre selon le rite de l’Église occidentale. Aussi bien, chez les Grecs et chez les autres Orientaux, l’ordre sacré s’oppose à ce que l’on contracte ensuite mariage mais non pas à l’usage du mariage. Les Orientaux peuvent donc user du mariage qui a précédé leur ordination mais ne peuvent plus en contracter un nouveau. Les Occidentaux, eux, ne peuvent ni se marier, ni user du mariage : à moins qu’un époux, à l’insu de son épouse ou contre le gré de celle-ci ait reçu un ordre sacré, car son épouse ne doit pas subir un préjudice du fait de son mari. On a dit plus haut la différence qui existe aujourd ’hui et qui existait dans l’Église primitive entre les ordres sacrés et les ordres non sacrés.”

  5. Guillaume says:

    On n’arrêtera pas le progrès !
    L’éloge de la polygamie , c’est pour bientôt ?

  6. naim says:

    Il faut une enquête minutieusement rigoureuse sur les origines réelles de ce personnage. Il est issu d’un pays latinoaméricain, l’Argentine, où l’on peut facilement se procurer une fausse identité moyennant quelques pièces de monnaie. Au Maroc, pays aussi corrompu que l’Argentine, on vient de démanteler un réseau de trafic de fausses identités. ce sont des juifs israéliens askhénazes qui se sont octroyés des pièces d’identités marocaines leur accordant la nationalité de ce pays. Voici un lien évoquant cette affaire sordide dans un pays, le Maroc, où tout peut s’acheter. L’Argentine me semble un lieu semblable où de telles magouilles peuvent se faire par les mêmes qui ont un projet messianique auxquels ils s’estiment voués par L’Alliance talmudique.

  7. Cadoudal says:

    Dingoglio est en concurrence avec Benoît IX

    Théophylacte de Tusculum ( 1012 à 1050)

    pape de oct 1032 à sept 1044

    pape de mars 1045 à mai 1045

    pape de nov 1047 à juin 1048

    déposé par le concile de Sutri (1046) , avec l’ appui de l ‘empereur Henri III.

    Avis de saint Pierre Damien, docteur de l’ Église, sur Benoît IX (1012-1050) , dans son livre Liber Gomorrhianus

    « pataugeant dans l ‘immoralité , un diable de l ‘enfer déguisé en prêtre , un apôtre de l’ Antéchrist ,éclair envoyé par Satan , fils de Bélial , puanteur du monde , honte de l ‘humanité.. »

    Ferdinand Gregorivinus :

    « avec Benoît IX la papauté toucha le fond de la décadence morale, Benoît menait au Latran la vie d’un sultan oriental »