L’Église post-concile « canonise » tous les papes conciliaires mais pour l’actuel pontife elle fait plus fort : elle le béatifie de son vivant ! A travers un film, réalisé par le cinéaste allemand Wim Wenders. Catholique baptisé, marié trois fois, ce dernier a confié avoir abandonné l’Église à l’âge de 23 ans et se définir chrétien œcuménique. Un CV qui a satisfait le pape François…

Sorti au cinéma le 12 septembre dernier le titre louangeur ‘Le pape François, un homme de parole’ annonce la couleur : une hagiographie avant sa mort d’El papa argentin. Et un secours médiatique qui tombe à point nommé pour contrer la dernière couverture du magazine allemand Der Spiegel du 22 septembre sur laquelle apparaît en arrière-plan une photo fondue de François et l’inscription en grand : « Tu ne mentiras pas… le silence des bergers ». Parole, parole,…, Des mots magiques, des mots tactiques qui sonnent faux… comme dit la chanson.

Docu-film entre biographie et célébration du pontificat bergoglien, il est tellement louangeur que cela porte ombrage à cette « humilité » dont les médias du système revêtent a priori Jorge Maria Bergoglio.

L’idée du film révèle le cinéaste est venue du Vatican lui-même qui l’a contacté :

« En 2013, raconte Wim Wenders, j’ai reçu un coup de téléphone du Secrétariat de la communication du Vatican. Il s’agissait d’une occasion unique : je suis resté fasciné par le pape François du jour où il a été élu. Son choix de nom m’a enthousiasmé, étant donné que pour moi, saint François est un des grands héros de l’humanité. J’ai considéré cette offre un don qui me permettait de m’approcher de cet homme courageux. »

Son film, Wenders le dévoile, a un but : « avoir une telle force de persuasion » pour « rejoindre les hommes et les femmes du monde entier ». « C’est le pape nécessaire au XXIe siècle » ajoute Wenders l’hétérodoxe, auto-proclamé expert es-catholicité :

« Le pape François est un homme sans peur, et c’est l’unique voix de la planète qui a une autorité morale. »

Et c’est bien pourquoi ce pape François, autorité morale qui s’éloigne de façon impressionnante dans l’ensemble comme dans le détail, de la théologie catholique, plaît aux médias et à l’establishment mondialiste, aux progressistes croyants ou incroyants, aux athées, laïcards et autres anti-cléricaux et apostats tandis que les fidèles de son troupeau reculent devant ce pasteur qui n’est pas bon pour eux.

Paradoxe donc de ce pape qui rend papistes les pires ennemis de l’Église catholique... Ce film de propagande encensant le pape François, son message immigrophile et ses réformes anti-catholiques est pour eux… et rien que pour eux !

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

17 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :