Une organisation en faveur de la vie, Generación Provida, a félicité le gouvernement du Paraguay pour avoir ratifié sa position de respect à la vie de l’enfant à naître depuis le moment de sa conception lors d’un examen imposé par l’ONU et qui a eu lieu à Genève, en Suisse, le 26 janvier dernier. 

L’Examen Périodique Universel (EPU) est en effet une épreuve imposée par l’ONU, mais, elle est proposée par un groupe de pays, notamment l’Autriche, qui essaient de faire pression auprès des gouvernements d’Amérique Latine afin d’approuver des lois en faveur de l’avortement.

En ayant comme excuse la protection de la femme qui subit un viol et que, par conséquent, elle tombe enceinte, l’Autriche, la Slovénie, la Suisse et l’Australie, ont demandé à ce que le Paraguay rejette sa législation pro-vie et permette d’ores et déjà l’avortement dans le pays.

Néanmoins, cette demande du Conseil des droits de l’homme de l’ONU a été repoussée par le gouvernement du Paraguay en arguant que le gouvernement actuel « n’est pas d’accord avec la Constitution Nationale ni avec la Convention Interaméricaine des Droits de l’Homme ni avec la législation nationale car elles promeuvent l’avortement ». 

L’organisation Generación Provida a déclaré que « le gouvernement du Paraguay s’est montré tellement ferme contre l’avortement et en faveur de la vie, que les représentants du Conseil de l’ONU ne veulent plus en reparler ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :