Bresiliens

À l’issue d’une réunion tumultueuse, la commission spéciale chargée de discuter de la situation de la famille à la Chambre des représentants du Brésil a approuvé jeudi le texte principal d’un projet de loi définissant le mariage comme l’union d’un homme et d’une femme.

La commission a adopté le projet de loi par 17 voix contre 5.

Le texte, après passage au Sénat, où il sera probablement approuvé, éliminera toute possibilité de considérer comme mariage une union homosexuelle.

Lors des débats, le député Erika Kokay (PT) a déclaré que la nouvelle loi “institutionnalise le principe de la discrimination”. Elle a été interrompue par le député Takayama (PSC-PR) qui a répliqué que “l’homme avec l’homme ne conçoit pas, la femme avec la femme ne conçoit pas plus».

 Les opposants au projet de loi ont tenté de faire reporter le vote par tous les moyens, mais n’ont pas atteint leur objectif.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs , ,
7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :