Le fief socialiste qu’est la ville de Nantes, dont Johanne Rolland est maire depuis avril 2014, accueillera le samedi 16 janvier 2016 une réunion néonazie « pro-ukrainienne » (sic) en présence « d’un ancien volontaire du régiment Azov ».

Cette réunion publique fait partie d’une campagne de récolte de fonds pour poursuivre les hostilités contre le Donbass. Cette « conférence » est organisée par le « White Rebels Crew », un groupuscule de néonazis très présents sur les réseaux sociaux. Un ancien « volontaire » du « corps » de paramilitaires lié au Pravyi Sektor est annoncé. Le Pravyi sektor ou Secteur droit, est un parti politique qui se revendique de Stepan Bandera, le principal collaborateur ukrainien du IIIe Reich.
L’insigne de l’unité paramilitaire « Azov » est une rune « germanique », un Wolfsangel (rune du loup), emblème de la célèbre 2e division de la Waffen-SS « Das Reich », notamment connue en France pour le massacre d’Oradour-sur-Glane et les pendaisons de Tulle en juin 1944. Ce signe “Wolfsangel” est interdit en Allemagne.
Cette unité répressive du régime de Kiev, est composée de néo-nazis Galiciens et de « volontaires » d’Europe occidentale, de Géorgie, de Tchétchénie et des Etats baltes, se réclame de la symbolique du IIIe Reich. Toute sa communication est inspirée de la propagande hitlérienne.

L’unité est réputée pour ses atrocités en Novorossiya, notamment vers Marioupol. A son actif : plusieurs assassinats de masse dans la zone géographique de ce port de la mer d’Azov au printemps 2014, le nettoyage ethnique de villages russophones en zone occupée par Kiev, la crucifixion de prisonniers, des décapitations, des enlèvements de civils, des viols collectifs, du brigandage, etc. L’unité a été signalée pour ses crimes dans un rapport d’Amnesty International en septembre 2014. (Source : dnipress.com)
A noter que les responsables idéologiques de cette unité, qui se rassemblent au sein des Patriotes ukrainiens/Assemblée sociale-nationale ukrainienne, dénoncent l’intervention de Moscou contre le terrorisme en Syrie, et vont même jusqu’à soutenir politiquement les salafistes du Caucase affiliés à l’État islamique. (source).

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

75 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :