Le patriarche Cyrille de Moscou et de toutes les Russies,  a appelé le peuple russe, le 30 octobre, à réviser son adhésion à la devise de la République française «Liberté, Égalité, Fraternité». Issue de la Révolution française de 1789, cette devise  qui “s’est immiscée dans les sphères intellectuelles russes, avant de se propager dans toute la société”, jusqu’à triompher lors de la Révolution bolchevique d’Octobre (1917) est un non-sens puisque la liberté est en contradiction avec  l’égalité:

« S’il y a liberté, il ne peut y avoir égalité parce que la liberté c’est une prairie où poussent des fleurs et des herbes sans contrainte, mais toute plante grimpe seulement dans la mesure de son pouvoir : les unes sont plus hautes, les autres plus basses et les dernières ne sont même pas visibles. Ainsi [dans cette prairie] il n’y a pas d’égalité. Par contre, il existe des pelouses entretenues où toutes les herbes sont mises à égalité, mais dans ce cas elles ne sont pas libres.” Il faut donc choisir entre la liberté ou l’égalité mais les deux ensemble sont incompatibles.

Le Primat de l’Église orthodoxe russe, regrettant que “dans la tête des pseudo-intellectuels [russes] une telle évidence ne soit pas apparue mais au contraire qu’ils l’aient laissé se répandre dans la conscience collective russe”,  il  a appelé les Russes à réfuter la trop “séduisante devise », rappelant qu’elle est apparue lors de la Révolution française, qui s’est faite, “tout d’abord, au nom de la liberté. Elle s’est répandue comme un adage culturel [en Russie] et s’est enraciné dans l’esprit de nos intellectuels.”

Source Interfax

Voir aussi: Poutine met en garde la jeunesse contre la submersion de l’Europe chrétienne et la disparition de son identité

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :