Après avoir reçu une commande de boissons de la part de l’organisation des Gay Games, un chef d’entreprise a promis d’en reverser les bénéfices à la Manif pour Tous.

Emmanuel de Préval, [dont la société] est spécialisée dans la vente de boissons aux professionnels, s’est félicité le 3 août dernier sur Twitter de vouloir reverser à la Manif pour Tous, l’ensemble des bénéfices tirés d’une commande passée par l’organisation des Gay Games, qui ont lieu cet été à Paris. «Ça nous posait un vrai problème moral de bosser pour des communautaristes», écrit-il pour justifier sa décision. Avant d’ajouter avec une pointe de sarcasme : «Merci au lobby LGBT pour sa générosité pour de si belles causes.» Source RT

« La Manif pour tous »ne recevra rien de cette société, du moins par l’intermédiaire des Gay games puisque les organisateurs de cette foire LGBT, ayant été avertis, ont eu le temps d’annuler la commande. Qu’importe, le cœur y était!

Pas très efficace le lavage de cerveau qui consiste à faire admettre de gré ou de force que « le mariage » homosexuel serait équivalent d’un mariage ordinaire entre un homme et une femme et qu’il serait à la base d’une famille. Malgré les risques encourus dans ce beau pays de liberté, soviétisé jusqu’à la moelle, qu’est devenu la France, il arrive que la contestation perce quand même dans un élan de spontanéité.  C’est ce qui est arrivé à l’occasion de la manifestation sportive LGBT placée sous la tutelle d’Emmanuel Macron et de Pierre Bergé. Un beau duo quant on a connaissances des horreurs des pratiques sexuelles de Pierre Bergé, révélées après sa mort: 

Le budget [des Gay games] s’élève à hauteur de 4 millions d’euros selon les organisateurs. La moitié de celui-ci a été récolté grâce à une opération de crowdfunding, qui a mobilisé la générosité des internautes. Les pouvoirs publics aussi ont financé le projet: l’État, certains Ministères, la région Ile de France et la Ville de Paris ont contribué à soulever un million d’euros.  La dernière partie du financement provient des entreprises partenaires, comme Franprix, BNP Paribas ou Renault, qui ont réuni un million d’euros. Les participants n’ont pas eu à apporter leur contribution pour la plupart, l’inscription à la majorité des épreuves étant gratuite dans un souci d’accessibilité. Source Le Figaro

A noter que des politiques aux services de l’Etat et aux grandes sociétés privées, la France crache au bassinet de ce lobby qui dicte sa loi.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

54 % 18 490 € manquants

Il nous manque 18 490 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :