Aujourd’hui, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé un concours international d’architectes pour reconstruire la flèche de Notre-Dame de Paris.

L’incendie de Notre-Dame a montré l’attachement du peuple français pour leur cathédrale.

L’architecte devra « trancher la question de savoir s’il faut reconstruire une flèche, s’il faut la reconstruire dans les mêmes conditions, à l’identique » de celle imaginée par Eugène Viollet-le-Duc au 19e siècle, « ou s’il faut (…) se doter d’une nouvelle flèche adaptée aux techniques et enjeux de notre époque ».

Les techniques de notre époque peuvent nous permettre de construire plus rapidement et peut-être même de meilleure qualité la future flèche de Notre-Dame. Mais à quoi pense le Premier ministre en précisant des « enjeux de notre époque » ? Nous souhaiterons rappeler que Notre-Dame de Paris n’est pas un musée, mais un lieu de culte catholique, où des messes sont célébrées tous les jours. Ainsi la future architecture doit respecter l’esprit de Notre-Dame et des catholiques.

Et comme le précise Mgr Aupetit, Notre-Dame de Paris n’est pas un musée et le Président de la République n’a pas évoqué les catholiques dans son discours d’hier soir.

” Ça aurait été sympathique qu’il y ait un petit mot de compassion pour la communauté catholique, car c’est quand même les catholiques qui font vivre la cathédrale Notre-Dame, qui n’est pas un musée ! »

On peut s’interroger sur le goût des architectes depuis plusieurs décennies. De plus, la rapidité semble être le critère de sélection numéro 1 d’Emmanuel Macron et d’Anne Hidalgo afin que la cathédrale soit totalement reconstruite avant les JO de 2024… Or, Notre-Dame de Paris n’est pas une structure olympique, mais une cathédrale millénaire et intémporelle !

La flèche a été conçue au 19e siècle et elle culminait à 93 mètres. Elle était faite de 500 tonnes de chêne et de 250 tonnes de plomb. C’était une construction très complexe, imaginée et imposée par l’architecte Eugène Viollet-le-Duc à la fin des années 1860.

Elle avait résisté aux événements à toutes les guerres et tempêtes. Elle cachait également un trésor inestimable : trois reliques saintes dont un fragment de la couronne du Christ qui, pour les catholiques, protégeaient spirituellement l’ensemble de la cathédrale.

Source : CitizenGo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

11 commentaires

  1. Qu’attendez vous des francs- macs qui nous gouvernent ?

    • Miche says:

      C’est sarcastique…mais juste. A quand les Catho. se lèveront-ils debout…en n’ayant pas HONTE en QUI ils croient ?
      VOUS SEREZ PERSÉCUTÉS….Jésus.

  2. Soupape says:

    le 1er sinistre … se fera nommer … évêque de la laïcité …

    pendant que l’archevêque, … obligé de copier dégringoglio,
    baisera les pieds … des framossânes …

  3. F. LR says:

    Cela me fait penser à l’affiche suivante : “Pendant les travaux, le commerce continue !”
    Il faut que cette source de profits, le “musée Notre-Dame de Paris” reprenne ses activités au plus vite et si la “reconstruction” peut permettre à des “artistes” contemporains, de préférence francs-maçons ou satanistes, d’établir leur fausse notoriété à travers le monde, c’est encore mieux ! N’oublions pas que Paris est la ville Lumière, baptisée ainsi par les continuateurs de l’époque des Lumières ! Pour eux, Dieu ou sa Sainte Mère n’y a pas sa place. Prions !

  4. Isabelle P says:

    Et pour le concours international de djihadistes qu’ils ont organisé, ils ont trouvé le gagnant ?

  5. domremy says:

    Parmi les chef-d’œuvre miraculeusement sauvés de l’incendie on parle très peu des merveilles que sont les les sculptures du mur de la clôture du chœur , série de sculptures réalisées entre 1300 et 1350 par trois artistes ,Pierre de Chelles ,Jean Ravy et Jean Ravy et Jean le Bouteiller .

    Ces sculptures sont belles à pleurer : elles racontent les épisodes importants de la vie de Jésus : ceux de sa naissance puis de la Pâaues

    Regardons les ici :

    http://www.notredamedeparis.fr/la-cathedrale/linterieur/statuaire/la-cloture-du-choeur/

    Et maintenant empressons nous de nous rassembler : la ”reconstruction ”précipitée annoncée par Macron qui veut nous faire ”une cathédrale plus belle qu’avant ” n’annonce rien de bon…déjà il nous annonce qu’il lance un concours international pour un projet de flèche . Quand on voit le gout antiquaire – bobo qui nous a restauré la salle de réception de l’Elysée nous devons nous méfier .

    Nous ne voulons pas de ”reconstruction” , nous voulons la RESTAURATION de Notre Dame qui était déjà parfaitement belle et ne nécessitait donc pas les améliorations qu’il projette .

    Leur ”beauté” c’est le vandalisme de l’art contemporain ; empêchons leur penchants pour les outrages à notre religion (que le président omet de citer ) comme à la beauté .

  6. DAVID says:

    Et pourquoi pas un minaret? ils sont capables ce tout et n’importe quoi

  7. Sancenay says:

    Chaque fois qu’ils ouvrent la gueule , ces cerbères ont du mal à ne pas régurgiter “les éléments de langage” du logiciel qui les a propulsés au pouvoir de nuire. Ils sont les mercenaires d’une machination qui vise à tenter d’effacer toute trace de la civilisation chrétienne.Ils sont comme des chiens divaguant, pissant à droite droite et à gauche gauche sur nos plus beaux monuments, croyant laisser une trace de leur passage sans bien avoir compris que le temps les oubliera très vite.