Lgbt_Rafael_Correa_Equateur

Le président de l’Equateur, Rafael Correa, qui en décembre 2013 avait critiqué l’idéologie du genre comme «dangereuse» pour le pays, a changé sa position et affirme qu’il avance vers la «création d’une politique globale pour les personnes LGBTQI» qui, entre autres choses, inclura la catégorie «genre» sur la carte d’identité et la reconnaissance juridique des unions homosexuelles. 

Le président équatorien assure s’être aligné sur ce que font les autres pays. «Homophobe? Nous sommes ceux qui avons le plus travaillé pour les LGBTI (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres, transsexuels, transgenres et intersexuées). C’est la troisième réunion avec des groupes LGBTI. Jamais dans l’histoire un président n’a autant rencontré ces groupes, et nous avons des réunions tous les six mois”, a déclaré Correa, le 27 juin à Guayaquil (Equateur), où il a rappelé sa rencontre avec ce lobby, le mercredi 24 juin. 

Pourtant, lors d’un meeting politique le 28 décembre 2013, le président équatorien avait critiqué l’idéologie du genre en disant que «académiquement, elle ne résistait pas à l’examen” et qu’elle détruisait la famille. Il avait déclaré :

«Nous sommes, Dieu merci, hommes et femmes, différents, complémentaires (…) Il est bien que la femme garde ses traits féminins, comme il est bien qu’un homme garde ses traits masculins. (…) Je préfère une femme qui ressemble à une femme, et je crois que les femmes préfèrent les hommes qui ressemblent à des hommes” 

Cependant, ce 27  juin, le même Président annonce que son gouvernement va vers la «création d’une politique globale pour les personnes LGBTI.” 

Correa, qui en 2013 avait critiqué le fait que dans certaines écoles, on enseigne l’idéologie du genre, a annoncé que seront formés  «des fonctionnaires publics en droits humains et non-discrimination”. “Il y a beaucoup de discrimination au niveau des écoles pour les enfants et l’identité de genre est différente de leur sexe biologique. Et il faut respecter leur décision “, a-t-il dit.

Le président qui, il y a deux ans, avait déclaré que «cette idéologie de genre, ces nouveautés, détruisent la famille classique», a annoncé comme autre avance de sa rencontre avec la communauté gay , la prochaine reconnaissance des unions entre personnes de même sexe. 

Le président équatorien démontre ainsi à quel point il est difficile de résister au rouleau compresseur mondialiste…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :