« Accueillir un réfugié signifie sauver une vie. Aussi, au nom de l’Évangile nous demandons de ne pas mettre d’obstacles, même de nature législative, à l’accueil et au secours des migrants qui arrivent sur nos côtes ou qui frappent à nos portes. »

Telles sont les attentes et les perspectives pour 2019 des évêques italiens. Le président de la Conférence épiscopale italienne, le cardinal Gualtiero Bassetti, les a écrites à l’hebdomadaire italien Famille chrétienne.

En les agrémentant d’une condamnation de la politique actuelle du gouvernement italien. Selon le prélat, l’Italie vit actuellement un climat de « désarroi qui, en l’absence de politiques pacifiques, génère peur et angoisses. Peur de vivre des relations stériles, fragiles, destinées à se rompre ; angoisse de perdre ou de ne pas trouver un travail digne, stable, correctement rétribué et justement protégé ; peur d’appartenir à des sociétés toujours plus sans visage, parce que chaque jour plus complexes et plurielles ».

Ce qu’oublie de rappeler ce cardinal si altruiste vis-à-vis des étrangers plus qu’envers son troupeau d’Italiens c’est que l’accueil des migrants c’est aussi la porte ouverte en Europe à l’islam, et un islam conquérant sous son visage de « réfugié ». Voilà le beau programme pour 2019 de ces évêques conciliaires, intellectuellement minés par des décennies de dialogue inter-religieux : l’invasion de leur nation !

Ces mêmes prélats auraient condamné saint Pie V et la bataille de Lépante…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

16 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :