tireurLa nouvelle est tombée cette nuit. Le tireur de type blanc n’est autre qu’Abdelhakim Dekhar, une figure de l’ultra-gauche. L’ADN a confirmé son implication dans les fusillades. J’en connais qui ce matin ne doivent pas vraiment être ravis et on assiste à un silence, assez lourd de sens, de certains de nos politiques.

Quand le 6 juin au matin, on apprend la mort de Clément Méric dans une bagarre entre skineads et antifas, l’émotion est à son comble. En l’espace de quelques heures, chaque politique y va de son petit communiqué tandis que monsieur Valls condamne fermement cette agression demandant la dissolution de « groupuscules d’extrême-droite » mettant en cause : « une culture méthodiquement inculquée et entretenue par des groupes d’extrême droite ». Jean-Marc Ayrault demande à ce que le Sénat : « taille en pièce de façon démocratique ces groupuscules d’extrême-droite. » A ce moment-là, personne ne sait vraiment ce qui s’est passé mais qu’importe, le plus important était de porter des coups à certains groupes « d’extrême-droite ». Les groupes antifas, dans la journée, ont organisé des manifestations en hommage au martyr Clément Méric. Comme on le sait, la suite s’avère moins rose. Pourtant ce matin, personne ne condamne cette culture de l’extrême-gauche et ne demande la dissolution de groupuscules d’extrême-gauche.Cependant le tireur s’est attaqué à la démocratie non ? Le seul communiqué du Président de la République est révélateur. Il se contente de remercier l’efficacité des services de police sans faire aucune allusion à l’appartenance politique du tireur.

Ce matin, certains doivent vraiment l’avoir mauvaise…  Mélenchon reste dans son silence. Comment pourrait-il en être autrement ? Les médias peuvent de nouveau travailler sereinement sans protection policière. Pourtant le 15 novembre, Libération écrivait « On préfère les méthodes des antifas, fussent-ils extrémistes ». Ça leur est revenu en plein figure, tel un boomerang. Peut-être que dorénavant, les journalistes de Libération seront plus prudents car un photographe a failli mourir. Mauvais réveil aussi pour la sénatrice Esther Benbassa qui twittait le 18 novembre : « Tirs a #Libe et menaces a #BFMTV. Ou allons-nous? Au secours. Peuple de gauche réveillons-nous. Ça craint. » En effet le peuple de gauche semble s’être réveillé !  Je crois que le réveil est dur pour tout le monde et chacun réfléchit au communiqué qu’il va sortir et qu’il va leur permettre de ne pas perdre la face…après tout ce n’était qu’un acte isolé d’un déséquilibré !

On ne dira jamais assez de ne pas réagir à chaud et d’attendre les conclusions. Après tout, personne ne savait qui était ce tireur. On n’avait à peine son signalement mais tout le monde a voulu en faire une affaire politique, une atteinte à la démocratie. Aujourd’hui, il va falloir assumer !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :