Ils l’appellent le scanner manuel. C’est la dernière avancée technologique qu’Amazon a installée dans ses magasins. Vous passez la main sur le scanner et payez le prix du produit que vous avez choisi.

Les paiements par la numérisation de la paume de la main d’Amazon One arrivent dans la vie de tous les jours. La société teste actuellement cette nouvelle technologie de règlement au Whole Foods, un supermarché de la ville natale d’Amazon, Seattle.

La société a déjà utilisé ce mode de paiement Amazon One dans ses magasins de marque Amazon de la région de Seattle (y compris Amazon Go et Amazon Books), mais le lancement chez Whole Foods ouvre la voie à une expansion plus conséquente. La société affirme que des milliers de clients se sont déjà inscrits avec Amazon One.

La technologie de numérisation de la paume analyse « les minuscules caractéristiques de la paume – à la fois les détails de surface tels que les lignes et les crêtes et les caractéristiques sous-cutanées telles que les motifs veineux » afin d’identifier un client, ce qui lui permet d’utiliser la numérisation biométrique comme méthode alternative de paiement (et, théoriquement, plus rapide) plutôt que de régler avec une carte de crédit ou en espèces.

Les clients pourront enregistrer leurs paumes dans les kiosques des magasins Whole Foods pris en charge, ce qui leur permettra d’associer une carte de crédit physique à ce scan de la paume. (Les utilisateurs d’Amazon One qui se sont déjà inscrits peuvent avoir besoin de réassocier leurs cartes une fois pour pouvoir les utiliser sur Whole Foods.) Et bien sûr, les utilisateurs d’Amazon One pourront associer leurs comptes Prime à leurs scans pour obtenir l’abonnement ou des remises lors de leurs achats.

Amazon est ainsi en train de créer une base de données sans cesse croissante d’informations biométriques connectées à ses clients, ce qui a suscité des inquiétudes chez certains experts. En effet, les données d’Amazon, contrairement à d’autres systèmes de sécurité biométriques, tels que Face ID d’Apple, sont stockées dans le cloud, plutôt que protégées localement sur un appareil spécifique.

Amazon vient de nous montrer le futur moyen de paiement de la dictature mondiale.

Francesca de Villasmundo 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :