Corinne Masiero ? Le nom vous est peut-être inconnu. Cette comédienne connaît une certaine célébrité en incarnant le rôle du Capitaine Marleau dans une série télévisée française éponyme.

Après une jeunesse où elle fut alcoolique, droguée et prostituée, elle trouva une porte de sortie dans la comédie.

Mais Corinne Masiero est aussi une militante politique, encartée au Parti Communiste Français dès 2003, candidate sur une liste du Front de Gauche lors des élections municipales de 2014 à Roubaix, soutien du candidat France Insoumise François Ruffin lors des élections législatives de 2017.

Ce cheminement idéologique n’est sans doute pas étranger à la sortie pour le moins incongrue de cette comédienne dénonçant la mainmise “des bourgeois hétéros catholiques blancs de droite” sur le cinéma.

Selon la formule “un dessin vaut parfois mieux qu’un long discours”, voici une succession d’illustrations soulignant l’absurdité d’un tel propos.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. Non, elle incarne le capitaine Marteau, pas Marleau. Plus conne, tu meurs….

    • LANKOU RU says:

      sur “démocratie participative” ELLE dénonce l’emprise des “juifs” sur le cinéma FRANCAIS , les variétés , les TV !
      Pour cela ,je ne peux que l’apprécier .Pour le reste ……c’est –

  2. Gauthier says:

    ” Le cinéma, on peut l’acheter lui, se le procurer pour une heure ou deux, comme un prostitué. ”
    Louis-Ferdinand Céline / Voyage au bout de la nuit

  3. D.Besson says:

    Pour ma part, j’ai décidé d’ écarter cette comédienne, comme beaucoup d’autres d’ailleurs et de ne plus voir un seul film dans lequel elle paraîtrait.

  4. Etienne says:

    Elle sait parfaitement que ce qu’elle raconte est faux. Pour elle, la question n’est pas là.

    Cette affirmation fausse est utile pour tenter d’affaiblir ceux qu’elle dénonce et pour tenter de promouvoir ceux qu’elle veut renforcer : l’extrême-gauche anti-chrétienne.