Au mois de juin 2015, le secrétaire général de l’Organisation des États Américains (OEA), Luis Almagro avait annoncé que cet organisme allait « respecter tantôt la souveraineté des pays membres comme la décision de leur société sur les thèmes tels que la défense du droit à la vie dès la conception, le mariage homosexuel et l’euthanasie.

Cependant, en septembre 2015, Luis Almagro a déclaré publiquement, pendant la Réunion des leaders mondiaux pour l’équité des sexes et l’autonomisation de la femme, que « les décès des femmes dus à l’avortement illégal en Amérique devaient être considérés comme un génocide ».

Pour lui, « les Amériques possèdent encore des lois restreintes par rapport aux droits et libertés sexuels et reproductifs, et cela doit changer véritablement ». Ces déclarations ont provoqué toute une polémique et, au même temps, un cri de joie.

D’un côté, pour les représentants des associations en faveur de la vie, de la famille et contre la culture de la mort, cela a été un scandale : Le leader d’un organisme, qui soi-disant cherche à protéger les citoyens des pays membres, lance un discours contre les valeurs et les lois qui défendent la vie.

De l’autre côté, les associations pro avortement, LGBT et celles qui sont pour l’euthanasie, ont applaudi ce malheureux message.

Ce qui est ahurissant, c’est que Luis Almagro n’a fait aucune déclaration au sujet du scandale du Planned Parenthood, l’entreprise internationale qui vend les organes des enfants avortés. Surtout que le siège de l’OEA se trouve à Washington même, aux États-Unis !

En tout cas, ce qui est sûr, c’est que l’OEA montre enfin ses griffes. En tant que responsable de cet organisme, M. Almagro va essayer de tout faire pour corrompre les nations afin de changer les lois qui protègent l’enfant à naître, promouvoir davantage le mariage homosexuel, ainsi que la culture de mort.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :