Les médias britanniques (BBC, Daily Express,…) révèlent le témoignage d’une de leur ressortissante, âgée de 18 ans, agressée sexuellement la nuit du 31 décembre à Paris.

La liste des agressions sexuelles commises par des immigrés le soir du 31 décembre s’allonge chaque jour. Après l’Allemagne, l’Autriche, la Suisse, la Suède et la Finlande, c’est maintenant la France qui est concernée.

Klaudia Fior et Kamali Brown, toutes deux âgées de 18 ans, ont raconté comment elles ont été harcelées  puis agressées sexuellement près de la Tour Eiffel dans le centre de Paris.

Les deux filles dansaient en rue à 1h du matin, au milieu de la foule fêtant le Nouvel An quand un groupe d’hommes a commencé à les entourer et les caresser de force.

« Il y avait un tas d’hommes derrière nous qui faufilaient leurs mains entre la foule pour nous toucher. » Klaudia Fior a alors été poussée à terre et agressée sexuellement par un groupe d’hommes qui lui ont arraché ses vêtements.

« En un quart de seconde, un homme m’a tripoté les fesses je me suis retournée pour voir qui c’était, pour lui dire d’arrêter, c’est à ce moment que d’autres hommes m’ont attaquée et m’ont fait tomber à terre. »

« Ils ont attrapé mes vêtements et les ont arrachés. Je me suis retrouvée assise par terre, les fesses nues. J’avais un body qu’ils ont déchiré puis arraché. »

« Ensuite ils m’ont tripotée le corps, ils ont cassé mes colliers et c’est à partir de ce moment qu’ils m’ont pénétrée avec leurs mains. »

« J’étais complètement sous le choc. »

« J’ai essayé plusieurs fois de me relever mais à chaque fois j’étais repoussée à terre. »

« Ca a duré deux ou trois minutes au total mais cela semblait une éternité. Je me sentais impuissante, comme si rien ne pouvait me sortir de là. »

« J’ai crié et mon amie Kamali a essayé de s’approcher pour me venir en aide mais c’était difficile. Non seulement il y avait 5 ou 6 hommes penchés sur moi, mais il y en avait une cinquantaine tout autour. »

« La police est arrivée vers nous et a demandé si il y avait un problème, mais les policiers étaient incapables de communiquer avec nous en anglais et ils sont repartis. »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

32 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Pour Noel,

offrez à vos proches un abonnement

à la revue de CIVITAS !

Le numéro 82 – Franc-maçonnerie, un excellent numéro, est le dernier sorti !

Cliquez ici pour vous abonner.

%d blogueurs aiment cette page :