L’émission «Les Matins» de France Culture avait invité Marie-Josèphe Bonnet ce vendredi 30 mai pour débattre de la «loi famille». Marie-Josèphe Bonnet est une vieille égérie du Mouvement de Libération des Femmes (MLF) et du Front homosexuel d’action révolutionnaire (FHAR). Dans les années 1970, le FHAR militait ouvertement contre la normalité. Le journal du FHAR s’intitulait L’antinorm et le FHAR publiait en 1971 un Rapport contre la normalité.

fhar-journal-mpi

Marie-Josèphe Bonnet est restée fidèle à son discours révolutionnaire. Elle est opposée à la loi Taubira parce que, selon elle, le droit au mariage pour les LGBT annihile la dimension subversive de l’homosexualité en l’inscrivant dans la «norme petit-bourgeoise». Elle semble affligée par les actuelles revendications du lobby homosexuel : «Il y a 40 ans, si on m’avait dit que notre engagement allait aboutir au mariage… On voulait assumer nos différences, être nous-mêmes sans avoir à obéir à des normes collectives. On en vient à ce que tout le monde soit pareil. Je ne comprends pas du tout cette évolution. C’est une demande d’intégration normative et petite-bourgeoise

Marie-Josèphe Bonnet enchaîne son discours anti-famille : «Il faut présenter des voies pour l’avenir comme l’ont fait les socialistes utopistes au XIXe siècle […] Le mariage nous tire vers l’arrière alors qu’on avait déblayé le terrain. Le mariage était plus ou moins abandonné par les hétéros au profit du pacs. Il tombait en désuétude de lui-même, et voilà qu’on le remet au goût du jour […] C’est du symbolique, qu’ils veulent! Mais quelle symbolique! Elle est complètement réac: la robe blanche, c’est la couleur de la virginité! C’est un truc qui est complètement à côté de leur vie [la vie des lesbiennes][…] Si vraiment les lesbiennes étaient acceptées sans enfants, elles ne réclameraient pas le mariage. Il y a encore une pression considérable pour que les femmes fassent des enfants. Dans une famille, une lesbienne qui n’a pas d’enfants, elle est considérée comme une branche morte.»

Mais l’opposition apparente entre Marie-Josèphe Bonnet et les actuels leaders du lobby homosexuel n’est finalement que tactique. Marie-Josèphe Bonnet est restée une soixante-huitarde qui veut un combat frontal contre les normes civilisationnelles. Les actuels dirigeants du lobby LGBT ont choisi la tactique du cheval de Troie : faire exploser le mariage et la famille de l’intérieur en dénaturant leur concept. Au final, le résultat sera le même.

_______

A ce sujet, lisez Mariage homosexuel, homoparentalité : décryptage d’une révolution sexuelle.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :