Svenska Kurkan (« L’Eglise suédoise »), qui se présente comme « la plus grande église luthérienne au monde » et qui était absolument hégémonique en Suède il y a 40 ans, voit ses fidèles fondre comme neige au soleil. Ce déclin s’est amorcé en 2009, lorsque cette église luthérienne s’est dotée « d’évêques » lesbiennes dans le cadre d’une « théologie » qui laisse libre cours à tous les dérèglements moraux ! Depuis cette même année 2009, elle « marie » religieusement les personnes de même sexe…

En 1972, la Svenska Kurkan concernait 95% de la population suédoise. Aujourd’hui, moins de 66% de la population suédoise se réfère encore à ce courant luthérien et à peine 2% des Suédois assistent régulièrement à leurs offices religieux.

Ce luthérianisme suédois connait désormais plus de défections que de « baptêmes ». En 2009, année au cours de laquelle l’ « Eglise suédoise » a « sacré » l’évêque activiste lesbienne Eva Brunne, 73.000 personnes ont claqué la porte selon les chiffres officiels. En 2012, plus de 53.000 encore.

La « Svenska Kurkan » est une trahison complète du message du Christ, y compris dans tous les domaines moraux. Outre la question de l’homosexualité, elle ne condamne ni ne combat l’avortement.

En Suède, l’avortement est libre et gratuit depuis 1975 et l’éducation sexuelle obligatoire et systématique ce qui n’empêche pas les adolescentes suédoises d’être celles qui avortent le plus en Europe (2,25 % des jeunes filles de 15 à 19 ans). De 2000 à 2010, l’avortement est passé de 30.000 à 38.000 cas annuels.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :