Le 24 novembre dernier, a été consacrée la première cathédrale syrio-orthodoxe de Londres, dédiée à Saint Thomas, en la présence du Prince Charles. Pour faire honneur à la communauté chrétienne syrienne présente sur le sol du Royaume-Uni, l’héritier de la couronne britannique avait invité personnellement trois archevêques syrio-orthodoxes, deux d’Irak, Mgr Nicodème Sharaf de Mossoul et Mgr Timothius Shamani de la vallée de Ninive, et Mgr Selwanos Alnemeh de Homs et Hama en Syrie.

Le ministre de l’Intérieur de la Grande-Bretagne, lit-on sous la plume du journaliste italien Giampaolo Rossi du Giornale, leur a refusé l’entrée du territoire britanniqueau motif, saugrenu et offensant, que “les trois archevêques étant sans ressources et n’étant pas en mesure de subvenir à leurs propres besoins, ils auraient donc pu décider de rester sur le sol du Royaume-Uni !”

En résumé, Londres a traité trois membres éminents des communautés chrétiennes persécutées en Orient pire que des clandestins reçus eux à bras ouverts dans toute l’Europe où ils vivent ensuite aux crochets des populations autochtones !

Ou peut-être que Londres a confondu ces augustes personnes avec des terroristes potentiels…

Et prend les terroristes plus que potentiels pour de gentils agneaux. Récemment, ce même gouvernement, si intraitable et légaliste quand il s’agit de chrétiens, a autorisé deux chefs religieux islamistes pakistanais qui prônent ouvertement la chasse aux chrétiens à entrer en Grande-Bretagne et à visiter les mosquées britanniques. Et il a publié également une directive préconisant l’accueil des membres des Frères musulmans chassés d’Égypte. Pour rappel, cette confrérie musulmane est considérée comme une organisation terroriste dans beaucoup de pays parce qu’elle prêche le djihad, le martyr et la persécution des mécréants, c’est-à-dire les non-croyants musulmans.

Londres a manifestement commis un acte anti-chrétien en refusant d’accueillir ces trois archevêques, acte qui s’insère dans sa politique, calquée sur celle du président des États-Unis Obama, de tolérance envers l’expansion du Califat islamiste, de consolidation des intérêts britanniques avec les monarchie saoudites, complices du terrorisme islamique et  théocraties tyranniques barbares, et d’aide aux groupes djihadistes anti-Assad dont le régime laïc est source de protection pour les chrétiens.

Mgr Atanasio Toma Dawod, archevêque de l’Église syrio-orthodoxe de Londres pose la question : « Pourquoi la Grande-Bretagne traite les chrétiens de cette façon ? » “Eh oui, pourquoi ?” se demande le journaliste d’Il Giornale.

Nous aussi nous nous posons la même question mais malheureusement nous avons peut-être la réponse à ce machiavélisme anglais : parce qu’il y a une volonté américano-anglo-israélienne de renverser, via l’État islamique, tous les pouvoirs forts et laïcs du Moyen-Orient (après l’Irak c’est donc au tour de la Syrie d’être sur la sellette) et de transformer les nations du Moyen-Orient en des faibles États ethniques et religieux, sans danger pour le voisin hébreux. Dans ce plan de remaniement ethnico-religieux qui sert aussi les intérêts financiers et pétroliers de l’oncle Sam et des groupes apatrides, et permet à certains d’assouvir leur haine du christianisme, la présence millénaire, sur ces terres orientales, des communautés chrétiennes, soutiens des régimes laïcs qui les protègent comme celui d’Assad en Syrie et de feu Saddam Hussein en Irak, est un obstacle à éliminer !

Si le gouvernement britannique et les politiciens qui le composent voulaient montrer vers qui, malgré les exactions des islamistes de Daesh et des rebelles “modérés”, leur « cœur » balance,  ils n’auraient pas agi autrement… Entre les Chrétiens et les terroristes islamistes, ils ont manifestement choisi les seconds, encore une fois, comme à Alep…

Francesca de Villasmundo

http://blog.ilgiornale.it/rossi/2016/12/14/londra-vieta-lingresso-ai-cristiani-e-lo-concede-agli-islamisti/

https://barnabasfund.org/news/Editorial-UK-visas-YES-to-radical-Islamists-NO-to-Christian-archbishops

https://www.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/565629/CIG-Egypt-Muslim-Brotherhood-v2-August-2016.pdf

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :