viols-Afrique

Les autorités de Bangui ont ouvert une enquête sur les accusations d’abus sexuels sur des enfants commis entre décembre 2013 et juin 2014.

Les autorités centrafricaines ont exprimé leur indignation parce qu’elles n’avaient pas été mise au courant de cette affaire.
Adrien  Possou, chargé de communication à la primature précise : « Le
gouvernement suit avec une attention toute particulière l’évolution de
ce dossier. Si ces faits sont avérés, le gouvernement ne peut qu’exprimer son indignation. Parce que ce sont des actes qui n’honorent pas leurs auteurs et ça jette du discrédit, à la fois sur l’institution qui a envoyé ces soldats à Bangui et la noble mission pour laquelle ils étaient en République centrafricaine. Le gouvernement se tient bien entendu, aux côtés de ces enfants qui certainement ont subi un traumatisme. Cela dit, nous suivons l’évolution de ce dossier. La justice centrafricaine s’en est déjà saisie. Ce sont les résultats de l’enquête qui détermineront si effectivement de tels actes condamnables ont eu lieu. »

Notons qu’outre l’implication supposée de soldats français, le rapport indique que des soldats africains – des tchadiens et équato-guinéens – seraient aussi  soupçonnés dans cette affaire. Les gouvernements tchadiens et équato-guinéens ont pour l’instant gardé silence.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :