viols-Afrique

Les autorités de Bangui ont ouvert une enquête sur les accusations d’abus sexuels sur des enfants commis entre décembre 2013 et juin 2014.

Les autorités centrafricaines ont exprimé leur indignation parce qu’elles n’avaient pas été mise au courant de cette affaire.
Adrien  Possou, chargé de communication à la primature précise : « Le
gouvernement suit avec une attention toute particulière l’évolution de
ce dossier. Si ces faits sont avérés, le gouvernement ne peut qu’exprimer son indignation. Parce que ce sont des actes qui n’honorent pas leurs auteurs et ça jette du discrédit, à la fois sur l’institution qui a envoyé ces soldats à Bangui et la noble mission pour laquelle ils étaient en République centrafricaine. Le gouvernement se tient bien entendu, aux côtés de ces enfants qui certainement ont subi un traumatisme. Cela dit, nous suivons l’évolution de ce dossier. La justice centrafricaine s’en est déjà saisie. Ce sont les résultats de l’enquête qui détermineront si effectivement de tels actes condamnables ont eu lieu. »

Notons qu’outre l’implication supposée de soldats français, le rapport indique que des soldats africains – des tchadiens et équato-guinéens – seraient aussi  soupçonnés dans cette affaire. Les gouvernements tchadiens et équato-guinéens ont pour l’instant gardé silence.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :