Ouganda – Mgr Cyprian Kizito Lwanga, archevêque de Kampala, a signé un décret daté du 1er février 2020 qui interdit de distribuer ou recevoir la Sainte Communion dans les mains et qui interdit également que la Sainte Messe soit célébrée dans les foyers, comme c’est le cas actuellement, afin d’éviter les abus liturgiques.

«Désormais, il est interdit de distribuer ou de recevoir la Sainte Communion entre les mains. Notre Sainte Mère l’Eglise nous enjoint de célébrer la Très Sainte Eucharistie avec la plus haute distinction (Can. 898). En raison de nombreux cas signalés de déshonneur de l’Eucharistie qui ont été associés à la réception de l’Eucharistie dans les mains, il est réjouissant de revenir à la méthode la plus respectueuse de recevoir l’Eucharistie sur la langue ».

«La célébration de l’Eucharistie doit se dérouler dans un lieu sacré, sauf nécessité impérieuse (Can. 932). Suivant cette norme canonique, l’Eucharistie doit désormais être célébrée dans des lieux sacrés désignés, car il existe un nombre suffisant de ces lieux désignés dans l’archidiocèse à cette fin ».

Mgr Kizito Lwanga précise également :

. «En suivant les normes claires du Can. 915. Il faut réaffirmer que ceux qui vivent en cohabitation illicite et ceux qui persistent dans un péché grave et manifeste ne peuvent être admis à la sainte communion. De plus, afin d’éviter le scandale, l’Eucharistie ne doit pas être célébrée dans les foyers des personnes dans une telle situation ».

. «Selon la loi de l’Église, le ministre ordinaire de la Sainte Communion est évêque. Presbytre ou diacre (Can. 910). Compte tenu de cette norme, il est interdit à un membre des fidèles qui n’a pas été désigné comme ministre extraordinaire de la Communion (Can. 910§2) par l’autorité ecclésiastique compétente de distribuer la Sainte Communion. De plus, avant de distribuer la sainte communion, le ministre extraordinaire doit d’abord recevoir la sainte communion du ministre ordinaire selon la norme énoncée au n ° 1 ci-dessus ».

. «Pour célébrer et administrer l’Eucharistie, les prêtres et les diacres doivent porter les vêtements sacrés prescrits par les rubriques (Can. 929). Suivant cette norme canonique, il est strictement interdit d’admettre comme co-célébrant, tout prêtre qui n’est pas correctement investi des vêtements liturgiques prescrits. Un tel prêtre ne devrait ni concélébrer ni aider à la distribution de la sainte communion. Il ne devrait pas non plus s’asseoir dans le sanctuaire, mais plutôt prendre place parmi les fidèles de la congrégation. Les normes ci-dessus visent à rationaliser la célébration de la Sainte Eucharistie et à freiner les abus qui avaient commencé à se manifester lors de la célébration de la messe. Ces normes doivent être suivies avec effet immédiat ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :