On savait l’Église conciliaire acquise, sans restriction, à l’immigrationnisme radicale. Une nouvelle preuve de cette soumission à l’idéologie mondialiste qui se cache derrière cet humanitarisme immigrophile en est donnée par les dernières déclarations émanant de la hiérarchie ecclésiastique officielle au sujet du Pacte Mondial sur les migrations.

Alors que ce texte  sur les migrations établi par l’ONU divise les pays de l’Union européenne et certains gouvernements, par exemple en Belgique, engendre des fortes réticences en d’autres pays, soulève l’hostilité de quelques nations qui ont annoncé qu’elles ne le signeraient pas le 10 et 11 prochains à Marrakech, les évêques européens lui apportent leur soutien inconditionnel.

Après l’avis favorable émis par la Section Migrants et Réfugiés du Dicastère pour le Service du Développement humain intégral, c’est au tour de la COMECE (la Commission des Épiscopats de la Communauté européenne ) de publier une déclaration « rappelant le soutien de l’Église Catholique au Pacte mondial sur la migration ». Ne faisant pas preuve d’imagination, les évêques signataires usent des poncifs habituels pour essayer de faire avaler aux Européens le bien fondé de ce Pacte dont nombre d’entre eux ne veulent pourtant pas : altruisme envers le prochain le plus lointain, responsabilité assortie d’un sentiment de culpabilité, des nations du Vieux Continent par rapport aux immigrés, accueil de l’étranger au nom du nouvel Évangile du migrant proclamé par le pape François, centralité et dignité de la personne humaine, sont quelques unes des vieilles lunes serinées par ces prélats post-modernes pour promouvoir un pacte qu’il décrivent comme « l’accomplissement pour le bien commun d’une humanité partagée ».

«… notre responsabilité commune, en tant qu’Église catholique en Europe, est d’accueillir, de protéger, de promouvoir et d’intégrer les migrants et les réfugiés dans nos sociétés » affirment ces évêques européens, en faisant fi de la réalité brutale qu’est l’échec du « vivre-ensemble » et de la société multi-culturelle, qu’est l’impossible intégration de populations trop nombreuses.

Manifestement ces ecclésiastiques à la tête mal faite n’ont pas encore compris que, depuis le temps qu’on annonce à l’humanité tout entière des lendemains qui chantent grâce à l’immigration mais qui n’arrivent toujours pas, plus beaucoup de personnes n’y croient, bien au contraire. C’est plutôt un avenir incertain, insécure et précaire qui se profile devant les yeux désillusionnés de peuples au bout du rouleau face à une invasion sans fin. Et de moins en moins enclins à être la vache à lait de toute la misère du monde au nom de grands idéaux qui ne remplissent ni leur assiette ni ne protègent leurs femmes et leurs filles…

Mais cette succursale onusienne qu’est devenue l’Église conciliaire s’accroche à son rêve : l’établissement, par le truchement de l’immigration, d’une immense fraternité humaine établie sur les fondements maçonniques des Droits de l’homme, nouveaux dogmes salvateurs d’une humanité déchue…

Alors que, et ces ecclésiastiques ont tord de l’oublier, seul le “Tout restaurer dans le Christ” peut apporter de véritables solutions durables aux immenses défis de nos temps contemporains :

« D’où il suit que tout restaurer dans le Christ et ramener les hommes à l’obéissance divine sont une seule et même chose. Et c’est pourquoi le but vers lequel doivent converger tous nos efforts, c’est de ramener le genre humain à l’empire du Christ. Cela fait, l’homme se trouvera, par là même, ramené à Dieu. Non pas, voulons-Nous dire, un Dieu inerte et insoucieux des choses humaines, comme les matérialistes l’ont forgé dans leurs folles rêveries, mais un Dieu vivant et vrai, en trois personnes dans l’unité de nature, auteur du
monde, étendant à toute chose son infinie providence, enfin législateur très juste qui punit les coupables et assure aux vertus leur récompense. (…)

Certes, le jour où, dans chaque cité, dans chaque bourgade, la loi du Seigneur sera soigneusement gardée, les choses saintes entourées de respect, les sacrements fréquentés, en un mot, tout ce qui constitue la vie chrétienne remis en honneur, il ne manquera plus rien, Vénérables Frères, pour que Nous contemplions la restauration de toutes les choses dans le Christ. Et que l’on ne crie pas que tout cela se rapporte seulement à l’acquisition des biens éternels ; les intérêts temporels et la prospérité publique s’en ressentiront aussi très heureusement. » Saint Pie X, Encyclique E Supremi, 1903

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

14 commentaires

  1. balaninu says:

    “Les hommes s’agitent, mais c’est Dieu qui dirige l’Histoire” je ne sais plus de qui est cette citation, mais les hommes d’église feraient bien d’y penser sérieusement, avant que tout s’écroule, et que Dieu dise : “Cela suffit !”

    • LANKOU RU says:

      “les hommes ” ceux cités , des pédophiles pédérastes en puissance veulent faire comme MACRON en organisant des soirées , des orgies avec les envahisseurs
      Voilà ce qui les intéresse dans cette submersion humaine colorée .
      Qu’ils soient MAUDITS

    • MA Guillermont says:

      Ces ” hommes d’Eglise ” sont pétris de mépris , ils piétinent la Doctrine de Jésus-Christ en permanence, ils appartiennent à l’Église de Satan … ils sont vendus au Mondialisme maçonnique , et l’immigration est leur cheval de Troie !
      Ils font les pleureurs à chaque plongeon d’un malheureux naufrage clandestin , immigré illégal , mais pas une larme pour les millions de bébés autochtones massacres dans le ventre de leur mère .
      L’humanitaire est un marché globalisé pour une exploitation éhontée , un esclavage moderne … pour nous apporter aussi la MORT par LA GUERRE ISLAMIQUE !!!

  2. Daniel PIGNARD says:

    “Et de sa gueule, le serpent (les autorités morales: pape François, gouvernements et humanitaires) lança de l’eau comme un fleuve (les envahisseurs musulmans) derrière la femme (L’église de Christ), afin de l’entraîner par le fleuve. Mais la terre secourut la femme, elle ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa gueule. (Apocalypse 12:15-16)
    « Quand l’ennemi viendra comme un fleuve (les envahisseurs musulmans), L’esprit de l’Éternel le mettra en fuite. Un rédempteur viendra pour Sion, Pour ceux de Jacob qui se convertiront de leurs péchés, Dit l’Éternel. » (Esaïe 59 :19-20)

  3. Daniel PIGNARD says:

    Un grand homme a pourtant dit :
    « Laisse d’abord les enfants se rassasier ; car il n’est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens. » (Marc 7-26)

  4. Cadoudal says:

    je parie qu’Israël est dispensé par nos bons évêques , formatés à Assise, d’ adhérer à ce pacte , qui renforce l ‘invasion ;

    les frontières d’ Israël sont sacrées pour Dingoglio

    pas celles de la France , ouvertes à tous vents par la volonté de la Révolution maçonnique.

  5. Je vais radoter ,,tapez vatican satanique ,obelisques sataniques ,,bonne soiree ,”sortez d elle mon peuple la grosse pute Qui a fornique avec tous les rois de la terre ,,avis aux catholiques celle la j m en lasse pas ,,a propos du vatican ,,(chaudar ,,c est chaudar pour lui !!),,,https://www.youtube.com/watch?v=oyFu9wXtpvA

  6. sabinaki says:

    N’y aurait-il pas un seul évêque, à part ceux de la FSSPX, à avoir le courage et la sagesse de mettre en garde contre ce pacte et de s’interposer ? Et ceux qui se disent conservateurs ? Où sont-ils ?
    Ne pas déplaire au pape…, ah ! la belle affaire…
    Ils n’auront plus que leurs yeux pour pleurer d’ici peu.
    Et ils seront durement châtiés.

    • Gauthier says:

      VI. L’Église face à la globalisation, la violence en tant que phénomène extrême et l’immigration.

      La théorie contemporaine de globalisation – imposée silencieusement et propagée rapidement – provoque de forts remous dans l’économie et la société à l’échelle mondiale. La globalisation imposée a généré de nouvelles formes d’exploitation systématique et d’injustice sociale. Elle a planifié l’élimination graduelle des obstacles que représentent les traditions nationales, religieuses, idéologiques ou autres qui s’y opposent. Elle a mené à l’affaiblissement en vue de la déstructuration des acquis sociaux au nom de la reconstruction de l’économie mondiale, censée être nécessaire, creusant davantage le fossé séparant riches et pauvres, dynamitant la cohésion sociale des peuples et ravivant de nouveaux foyers de tensions internationales.
      Face au processus d’homogénéisation réductrice et impersonnelle promu par la globalisation, face aussi aux aberrations de l’ethno phylétisme, l’Église orthodoxe propose de protéger l’identité des peuples et de renforcer le caractère local. Comme modèle alternatif pour l’unité de l’humanité, elle expose son organisation structurée, basée sur l’égalité de valeur des Églises locales. L’Église s’oppose à la menace provocatrice pesant aujourd’hui sur l’individu et les traditions culturelles des peuples que renferme la globalisation ; elle s’oppose aussi au principe selon lequel l’économie possède sa propre loi ou « économisme », c’est-à-dire l’économie émancipée par rapport aux besoins vitaux de l’humain et transformée en but en soi. Elle propose donc une économie durable, fondée sur les principes de l’Évangile. Axée sur la parole du Seigneur : « Ce n’est pas seulement de pain que l’homme vivra » (Lc 4, 4),

      https://orthodoxie.com/encyclique-du-saint-et-grand-concile-du-27-juin-2016/

    • cessez de vous faire appeler MONSEIGNEUR, et allez prêcher la bonne parole à toutes les nations , au lieu de les inciter à la migration…

      • Cadoudal says:

        ces évêques apportent leur concours au dessein de la Révolution talmudique qui cherche en premier lieu à détruire la civilisation chrétienne:

        ils pensent y arriver avec le cocktail :

        invasion islamique + mœurs de Sodome + fiscalité républicaine..

        avant de rebâtir le Temple de Salomon , signe de la domination mondiale d’ Israël et de la mort de l’Eglise.

  7. Paul-Emic says:

    sans vouloir donner dans le schisme, que représente encore la hiérarchie conciliaire ?

  8. balaninu says:

    Les invasions sont un des châtiments de Dieu ! Don Gueranger
    Tel Attila fut le fléau de Dieu…
    Les guerres, les épidémies etc etc…
    Comme le disait un vieux Calvaire flamand de 1632 :
    Je suis la Lumière et vous ne me voyez pas
    Je suis la Route et vous ne me suivez pas
    Je suis la Vérité et vous ne me croyez pas
    Je suis la Vie et vous ne me cherchez pas
    Je suis le Maître et vous ne m’écoutez pas
    Je suis votre grande Ami et vous ne m’aimez pas
    Je suis votre Dieu et vous ne me priez pas

    Si vous êtes malheureux ne me le reprochez pas.

  9. balaninu says:

    pardon pour : Je suis votre grand Ami et ….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

11 % 31.170 € manquants

3830 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.170 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !