La fureur iconoclaste des « indigénistes », « black lives matter » et autres « décolonialistes »  est une « volonté délibérée de détruire l’Histoire d’un peuple, d’une civilisation pour l’éradiquer et la remplacer » analyse Eric Zemmour.

Face à ce nihilisme pratique, auquel s’adonnent ces nouveaux barbares incultes et ignorants, incapables de raisonner, d’apprendre, de contextualiser les faits, -il est vrai qu’il est plus facile pour eux de détruire une statue que d’ouvrir un livre d’histoire-, il faut résister, défendre notre passé qui écrit le futur.

Après les Talibans qui ont brisé les bouddhas de Bâmiyân, Daech qui s’est attaqué à Palmyre, les extrémistes Indigénistes and Co, nouveaux arrivants sur le sol français, revendicateurs et pleurnicheurs, détruisent les monuments d’une France dont ils ne sont pas originaires, « ils veulent effacer toutes les preuves qui montrent qu’ils n’ont jamais participé à la construction de la France… », et dont ils veulent réécrire l’histoire à leur sauce victimaire, afin d’effacer les preuves de toutes les largesses dont celle-ci les a comblés, eux, les ingrats, et leurs ancêtres !  

 

Mais ne nous y trompons pas, Alexandre Soljenistsyne l’avait écrit en son temps, victime de la dictature soviétique, les révolutions pour s’imposer doivent faire table rase du passé :

« Pour détruire un peuple, il faut d’abord détruire ses racines. » 

Les vandales d’aujourd’hui, les destructeurs des statues des pays occidentaux, d’un côté et de l’autre de l’Atlantique, ces foules hystériques où les femmes se montrent les plus fanatiques, nouvelles tricoteuses de nos temps post-modernes, ne sont que les acteurs d’un acte écrit d’avance dans le scénario de la révolution arc-en-ciel en marche, cette triple révolution des minorités puissantes et agissantes. Main armée et violente de la gauche et des libéraux-libertaires mondialistes, multi-culturels et nihilistes, ces indigénistes, Black Lives Matter, Lgbtqi+, anti-racistes et racialistes, Antifa et alter-mondialistes, tous fondus dans le même alliage, la pensée unique dictatoriale, ont un objectif : balayer l’identité et la civilisation chrétiennes, la nature biologique et la Création, l’histoire et la culture occidentales, les frontières et les vieilles nations, pour imposer l’idéologie totalitaire contre-nature des minorités colorées, et donner ainsi naissance à un Homme nouveau, sans racine, sans identité, sans sexe, sans pays, sans religion, sans famille, sans âme et sans pensée, esclave consentant du “meilleur des mondes”…

Défendons nos racines,  « Défendons nos statues » !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :