La volonté de pervertir les enfants se propage à travers tout l’Occident décadent. L’idée abjecte de diffuser de la pornographie aux enfants fait son chemin dans plusieurs pays.

Il y a peu, au Danemark, un professeur d’université estimait qu’il fallait moderniser les cours d’éducation sexuelle et proposait pour cela de projeter des films pornographiques en classe. Cette suggestion ignoble dispose également de partisans déclarés en Suède et en Grande-Bretagne.

Mais aussi en Suisse où ce sont les Jeunes socialistes qui en font l’apologie :

«Ce serait bien de montrer des films X en cours à partir de la première année d’école secondaire.» Fabian Molina, président des Jeunes Socialistes

La conseillère nationale Maya Graf (BS/Verts) abonde dans le même sens, ce qui rappelle que dans différents pays les Verts ont autrefois été plus loin encore en cherchant à légitimer la pédophilie.

Pour Matthias Aebischer, président de la commission de la science, de l’éducation et de la culture, s’inquiète des effets que ces images pourraient avoir sur les enfants et ajoute qu’il s’agirait d’un affront pour les convictions religieuses de certaines familles, signifiant implicitement que la Foi constitue le barrage le plus évident au déferlement de ces abominations.

Quant au conseiller national Hans Fehr (ZH/UDC) , il a déclaré que les «abîmes de l’existence humaine» ne doivent en aucun cas être montrés à des élèves.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

10 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :