Nicolas Sarkozy a un double problème pour 2017 : Marine Le Pen et Alain Juppé.

Marine le Pen, car, quoiqu’il advienne, c’est elle qui sera au second tour de l’élection présidentielle. Et pour pouvoir la battre, déjà faut-il pouvoir accéder à ce second tour. Et là se pose une deuxième problématique :  Alain Juppé. Car pour que Sarkozy puisse accéder au deuxième tour, il faut que Juppé ne se présente pas contre lui.

Alain Juppé a posé une condition pour participer aux primaires de l’UMP : que celles-ci soient ouvertes à tous les électeurs, et notamment ceux du centre, là où se trouve son électorat. Si Sarkozy refuse, Alain Juppé se présentera contre le candidat de l’UMP, soutenu par le centre. Si Sarkozy accepte, il prend le risque de voir Juppé être désigné à sa place pour briguer le mandat présidentiel…

Sarkozy doit avoir trouvé la solution : «dix à quinze mesures très fortes, que nous aurons fait adopter par la totalité de ceux qui pourraient être candidats aux primaires.» Avec l’objectif inavoué bien sûr que ces “dix à quinze mesures très fortes” soient inacceptable pour un Alain Juppé qui veut récupérer les suffrages du centre, et ainsi, le décrédibiliser aux yeux des électeurs de l’UMP. Et pour ceux qui ne l’auraient pas compris ainsi Nicolas sarkozy a bien pris la peine de préciser : «François Bayrou n’est pas dans l’opposition. Il n’y aura pas d’accord avec lui».

Bref, de tout cela une seule chose à retenir : n’attendons pas de mesures “très fortes” pour la France, elle ne compte pas pour ces gens là. Le seul objectif avoué de Sarkozy par ces mesures “très fortes” est de parvenir à une satisfaction personnelle : éliminer Alain Juppé. Et comme la France ne compte pour rien pour lui aussi…

Xavier Celtillos

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :