Trois nouvelles invocations, selon la volonté du pape régnant, viennent d’être rajoutées aux litanies de Lorette ou Litanies de la Vierge, l’une d’elles concernant les « migrants ».

« Mater Misericordiae, Mater Spei et Solacium migrantium, telles sont les trois nouvelles invocations incluses dans la liste des litanies de Lorette, conformément à la volonté du Pape François » signale News Va, le portail officiel du Vatican.

Le cardinal Robert Sarah et Mgr Arthur Roche, respectivement préfet et secrétaire de la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des sacrements, y voient une prière liée à l’actualité de la vie.  Ils soulignent dans une lettre adressée aux présidents des Conférences épiscopales que « même à l’époque actuelle, marquée par des raisons d’incertitude et de désarroi », le recours « plein d’affection et de confiance » à la Vierge « est particulièrement suivi par le peuple de Dieu ».

Mgr Roche a d’ailleurs rappelé à News Va que « plusieurs Papes ont décidé d’inclure des invocations dans les litanies, par exemple Jean-Paul II a ajouté l’invocation à la « Mère de la famille ». Elles répondent au moment réel, un moment qui représente un défi pour le peuple », explique-t-il. « Le Rosaire, comme nous le savons, est une prière dotée d’un grand pouvoir, donc en ce moment les invocations à la Vierge sont très importantes pour ceux qui souffrent de la Covid-19 et, parmi eux, les migrants qui ont aussi quitté leur terre », ajoute Mgr Roche.

Ces invocations, “Mère de Miséricorde”, “Mère de l’Espérance” et “Réconfort (ou aide) des migrants”, seront respectivement placées « la première invocation après Mater Ecclesiae, la deuxième après Mater divinae gratiae, la troisième après Refugium peccatorum ».

Si les deux premières invocations s’accordent avec les autres suppliques traditionnelles qui sont intemporelles, la Vierge Marie ayant de tout temps bénéficié des titres de “Mère de Miséricorde” et de “Mère de l’Espérance”, celle concernant les migrants a un sens visiblement politique, exclusif et temporel. Foncièrement bergoglienne, elle s’accorde avec l’idéologie immigrationniste du pontife argentin et non avec la Tradition de l’Eglise catholique !

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :