Bachar el-Assad-

Au cours d’une interview qu’il a accordée à la chaîne libanaise al-Manar, le président el-Assad a indiqué que la raison principale de la crise en Syrie est l’intervention étrangère, faisant noter : ” Si cette intervention s’arrêtait, on peut dire que la crise serait dans ses dernières phases, car la lutte contre le terrorisme deviendrait plus facile”.

Le président el-Assad a indiqué que le climat propice pour un règlement de la crise est introuvables jusqu’à présent. “Les Etats-Unis veulent le chaos et l’affaiblissement du pays”, a-t-il précisé. Et le président el-Assad de poursuivre : “La crise a confirmé que Recep Tayyip Erdogan est une marionnette ayant beaucoup de rêves, dont le dernier est la zone tampon”, assurant qu’Erdogan ne peut guère agir sans l’autorisation de son maître américain.

Répondant à une question sur la confiance de la Syrie en la victoire dans la guerre qui la vise, le président el-Assad a affirmé que la Syrie ne s’était pas battue pendant quatre ans et demie sans l’espoir du peuple en la victoire. “Nous comptons en 1er lieu sur le peuple, car sans le soutien populaire il est impossible de résister, et en 2ème lieu sur les amis qui soutiennent la Syrie avec fermeté au Moyen-Orient et dans le monde”, a-t-il souligné.

” Nous sommes disposés, sans hésitation, à dialoguer avec les forces se présentant comme représentantes du peuple syrien et qui confirment qu’elles représentent ce peuple ou qui ont une influence. Pour que le volet politique ait un effet, il faut qu’il soit entre des forces politiques syriennes indépendantes appartenant au peuple syrien. Mais on ne trouve pas cela dans beaucoup de forces avec lesquelles on dialogue et qui dépendent de l’extérieur financièrement et politiquement”.

Concernant les raids répétés menés récemment par l’ennemi sioniste sur les territoires syriens et la manière de traiter avec eux, le président el-Assad a fait allusion à ce qui s’était passé pendant les dernières décennies au Liban, où des partis libanais dépendaient de l’étranger. “En Syrie c’est la même chose. Certains groupes syriens en acceptant de traiter avec les ennemis, dont Israël, et en les appelant à intervenir en Syrie, les encouragent à la viser”.

“Les terroristes sont le véritable outil de l’agression israélienne contre la Syrie”. 

A propos de l’émissaire spécial de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, qui lance des accusations à l’encontre de l’Etat syrien, le président el-Assad a souligné que les Etats-Unis et les pays occidentaux n’accepteront aucun émissaire onusien impartial, “c’est pourquoi les déclarations partiales des émissaires s’inscrivent dans le rôle qui leur est demandé”, a-t-il précisé.

Concernant les manipulations dans les médias relatives à la position russe à l’égard de la Syrie, le président el-Assad a affirmé que la politique de la Russie est de principe et constante, en sachant que la Russie ne soutient pas une personne ou un président, mais des principes définis, à savoir la souveraineté de l’Etat et du peuple, ainsi que la décision du peuple qui choisit et élit le président qui lui convient.

“Toute initiative doit respecter la souveraineté syrienne et l’intégrité de ses territoires. Dans cette initiative, la décision doit revenir au peuple syrien et la lutte anti-terroriste doit être une priorité”.

Répondant à une question sur la création de nouvelles alliances dans le monde, notamment celle regroupant la Syrie et l’Iran, le président el-Assad a dit : ” L’alliance de la Syrie avec l’Iran remonte à trois décennies et demie, donc rien de neuf. Nos relations sont fortes et nous sommes alliés.”

Par ailleurs, le président el-Assad a mis en exergue la coordination entre la Syrie et l’Irak, soulignant que l’Irak a bien compris que la bataille est la même car l’ennemi est le même et les résultats seront les mêmes, c’est-à-dire que ce qui se passera en Irak se reflètera sur la Syrie et vice-versa.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :