L'université de Gaza
L’université de Gaza

La nouvelle est assez extraordinaire pour être reportée. Si contraire à l’ambiance intellectuelle dominante pour être soulignée.

Les universitaires italiens, à la suite d’universitaires britanniques, se lèvent contre Israël et “demandent l’interruption d’une quelconque forme de coopération académique et culturelle.” Une bombe dans le monde des bobos à la BHL !

Un appel au boycottage, signé par 259 universitaires provenant de plus de 50 universités et facultés de recherche d’Italie, motivé par un élan de solidarité avec la campagne de la société civile palestinienne  Boycottage, Désinvestissements et Sanctions contre Israël qui lutte contre l’apartheid et le colonialisme israélien en terre de Palestine. Lutte du pot de terre contre le pot de fer !

Les raisons alléguées sont pacifistes : “Les universités israéliennes collaborent à la recherche militaire et au développement des armes utilisées par l’armée israélienne contre la population palestinienne. Le Technion est impliqué plus qu’aucune autre université dans le complexe militaro-industriel israélien.”

Toute forme de collaboration doit donc cesser : “Nous demandons donc à nos collègues enseignants et chercheurs de mettre fin à toute forme de complicité avec ce complexe militaro-industriel israélien et nous demandons l’interruption de toute forme de coopération académique te culturelle, de collaboration ou de projets réalisés avec le Technion.”

Une des signataires, le professeur Angelo d’Orsi, explique le pourquoi de cette initiative en faveur de la société civile palestinienne : “L’université Technion est la plus importante institution universitaire, directement engagée dans l’action de soutien au gouvernement, productrice entre autre des meurtriers bulldozers qui sont entrain de détruire systématiquement les colonies palestiniennes, dans le silence complice du monde. Technion collabore avec les principales industries d’armes, même celles particulièrement sophistiquées, pour augmenter la capacité destructrice de l’armée occupante israélienne, contre les personnes, les maisons, les cultures, les biens des Palestiniens.”

Paroles claires, fortes, courageuses d’universitaires libres intellectuellement qui ne veulent être ni soumis, ni complices, ni collaborateurs de la campagne d’expansion meurtrière menée par Israël au nom du Grand Israël de l’Ancien Testament avec le silence complice d’un monde politique et intellectuel apeuré et soumis aux diktats sionistes.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :