Roger Lambelin (1857-1929) est un écrivain, journaliste et militant royaliste français. En 1872, il adhère aux cercles catholiques ouvriers cofondés par Albert de Mun. En 1876, il intègre l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr et fait partie de la promotion de Plewna, en compagnie de plusieurs futurs personnages illustres parmi lesquels Philippe Pétain et Charles de Foucauld. Cofondateur en 1889 de la Jeunesse royaliste, il rejoint dès les débuts l’Action française.

C’est l’éditeur Grasset qui publie pour la première fois en 1928 son livre Les victoires d’Israël. Celui-ci vient compléter ses précédents ouvrages Le Règne d’Israël chez les Anglo-Saxons et L’impérialisme d’Israël.

En scrutant cette histoire et sa mystique, Roger Lambelin découvrit des perspectives imprévues, rattachant ensemble des événements qui, à première vue, semblaient entièrement indépendants les uns des autres. Ce livre traite du rôle des Juifs d’Espagne au Moyen-Âge, de leurs tribulations après les expulsions d’Espagne, du rôle des Juifs dans les préparatifs de la Révolution française qui leur permet de devenir français en 1790, de la façon dont l’épopée napoléonienne qui en découle va émanciper les Juifs à travers l’Europe, du rôle des Juifs dans la révolution russe puis dans la diplomatie soviétique, du sionisme de Théodore Herzl et de leur retour à Jérusalem, et de biens d’autres sujets plus méconnus.

On trouvera notamment dans ce livre très documenté le sévère réquisitoire des catholiques sociaux contre Israël.

Les victoires d’Israël, Roger Lambelin, éditions Saint-Remi, 194 pages, 15 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :