Le 30 octobre dernier, le Comité Législatif de Santé Publique de l’État du Massachusetts, aux États-Unis, a relancé le débat sur « le suicide assisté » alors que les législateurs avaient déjà rejeté le projet de loi il y a trois ans.

Cependant, étant donné que cette année il y a plus de législateurs appartenant au parti républicain, qui est au pouvoir dans cet état actuellement, le gouvernement a eu « la bonne idée » de relancer le débat afin d’obtenir plus de voix cette fois-ci et approuver le projet de loi.

Lori Ehrlich, une républicaine en faveur du débat, a déclaré que « le Massachusetts est un état qui a de la compassion envers les malades. C’est incohérent de dire aux habitants du Massachusetts, qui ont une maladie en phase terminale, subissant de terribles douleurs qui vont jusqu’à la perte de leur dignité, que s’ils veulent d’autres options, il faut qu’ils aillent ailleurs, dans un autre état, là où la loi du suicide assisté est approuvée ».

Pour le cas du Massachusetts, ce projet de loi permettrait aux patients, diagnostiqués d’une maladie incurable et ayant une espérance de vie de six mois, de demander le médicament qui mettrait fin à leurs jours.

Plusieurs sénateurs se sont à nouveau opposés au projet de loi en arguant que c’est une affaire politique car les républicains veulent bénéficier du vote des nouveaux électeurs du même parti. Mais, ils insistent sur le fait que les républicains ne veulent pas reconnaître que le suicide assisté est en soi un assassinat.

Le docteur Jacqueline Harvey, responsable de la Coalition pour la prévention de l’Euthanasie, au Massachusetts, a dénoncé l’existence un lobby du suicide dans cet état, « ils font pression pour que la population change d’avis, ainsi que les électeurs ». « Heureusement, le public rejette cette culture de la mort », a-t-elle souligné.

Il faudrait montrer à ces politiciens, s’ils veulent véritablement aider les patients, que ce sont des soins palliatifs dont ils ont besoin. C’est le seul moyen qu’ils ont pour soulager les douleurs physiques, en améliorant leur qualité de vie.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

15 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER “Les vaccins en question”, ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :