mg PagottoMonseigneur Aldo di Cillo Pagotto, archevêque de Paraiba au Brésil, vient de démissionner de son diocèse. Sa démission a été acceptée par le pape François. Elle fait suite au nouveau décret du pape argentin du 4 juin dernier dans lequel il est signalé que dorénavant les évêques qui se rendront coupables de “négligence dans l’exercice de leur fonction” vis-à-vis de cas “d’abus sexuels commis sur des mineurs”, pourront être révoqués. Le pape avait par ailleurs estimé à plusieurs reprises que les évêques ayant protégé des pédophiles devaient démissionner.

Après la révocation de l’évêque brésilien, soupçonné d’avoir caché des prêtres pédophiles, tous les médias mainstream titrent sur l’évêque gay contre le synode sur la famille accusé d’avoir protégé des prêtres pédophiles ! Deux accusations graves qui ont de quoi porter ombrage sur les opposants aux changements doctrinaux survenus au sein du synode et avalisés par le pape.

Pourtant bien des points de cette triste affaire laissent songeur. N’y aurait-il pas là une propagande de stigmatisation orchestrée par les progressistes contre les conservateurs, on peut sérieusement se le demander !

En effet, monseigneur Pagotto, âgé de 67 ans, a co-signé avec Mgr Francis Vasa (Etats-Unis) et Mgr Athanasius Schneider (Kazakhstan), et avec le soutien de 4 autres évêques, le livre, paru en septembre 2015, Le synode sur la famille en 100 questions dans lequel ces pasteurs

“abordent à la lumière de l’Évangile, les principaux aspects de l’enseignement de l’Église sur le rôle et la place de la famille dans le monde, et rappellent certaines vérités doctrinales fondamentales sur la famille, le divorce, les divorcés-remariés, l’homosexualité, mais aussi la miséricorde et la grâce.”

Ce livre se veut un outil contre l’offensive anti-famille promue par notre époque et par toute l’aile progressiste, soutenue par le pontife lui-même, au Synode sur la famille, dont le résultat fut d’instaurer une morale catholique aux rabais.

Étonnamment, en 2015, au moment des débats les plus houleux au Synode, le Saint-Siège avait envoyé un visiteur apostolique, monseigneur Fernando Guimaraes, dans le diocèse et l’archevêque de Paraiba avait subi un procès canonique. Il s’était retrouvé suspendu d’ordinations de nouveaux diacres et prêtres avec l’interdiction de recevoir de nouveaux séminaristes jusqu’à ce que le Vatican termine son enquête. Il était reproché à Mgr Pagotto d’avoir ordonné prêtre des séminaristes d’autres diocèses renvoyés à cause de suspicions de pédophilie. Ce que Mgr Pagotto ne nie pas dans une lettre postée sur le site web du diocèse :

“J’ai accepté des prêtres et des séminaristes avec l’intention de leur offrir une nouvelle opportunités dans leur vie. Certains ont été ensuite suspectés d’avoir commis de sérieux actes répréhensibles… J’ai fait une erreur en leur faisant trop confiance, avec une miséricorde naïve.”

Mais plus grave, à la même époque, une lettre anonyme que tous les médias brésiliens du système avait publiée, aujourd’hui que l’on sait écrite par une femme, Mariana José Araújo Silva, précise le journal Il faro di Roma.it, l’accusait d’avoir eu une relation affective et sexuelle avec un jeune de 18 ans hospitalisé dans une clinique du diocèse et d’avoir eu d’autres rencontres intimes avec des jeunes dans le palais de l’archevêché. Mgr Pagotto avait réussi à en obtenir le retrait d’Internet grâce à la magistrature locale puisque cette lettre était anonyme et sans preuves.

Pourtant aujourd’hui, tous les médias reprennent ces accusations sans fondements et parlent de l’évêque “gay” qui s’opposait aux réformes du Synode sur la famille ! De quoi décrédibiliser l’aile conservatrice au sein de la hiérarchie ecclésiastique.

Difficile de ne pas voir dans cette affaire une action de propagande dirigée par les médias au collier et certainement les tenants des réformes bergogliennes scandaleuses en matière de morale !

Francesca de Villasmundo

http://www.corrierequotidiano.it/1.48811/cronaca/news/papa-francesco-fa-dimettere-vescovo-italo-brasiliano-pagotto

http://www.lastampa.it/2016/07/06/vaticaninsider/ita/nel-mondo/il-papa-accetta-la-rinuncia-al-governo-pastorale-di-un-vescovo-brasiliano-0htySb5QTrkiGCwxT6TWTN/pagina.html

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

close
Pour recevoir MPI gratuitement chaque semaine !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !