Jean-Michel Vernochet est écrivain, essayiste et géopolitologue. Ancien professeur de l’Ecole supérieure de journalisme de Paris et ancien grand reporter au Figaro Magazine, il est l’auteur de nombreux ouvrages relatifs à l’islam radical, l’Iran, la Syrie, l’Ukraine et au terrorisme.

L’ouvrage aborde le concept de “grand remplacement”. Jean-Michel Vernochet reconnaît à Renaud Camus d’avoir mis en évidence une réalité tangible et douloureuse malgré la négation des évidences affichée par les innombrables professionnels du mensonge. Pour autant, Jean-Michel Vernochet reproche à Renaud Camus de ne pas remonter aux causes. Qui a ouvert les vannes ? Et qui maintient nos frontières ouvertes ? Qui a programmé de longue date la fin des nations, la destruction des matrices ethno-historiques, ethno-culturelles et confessionnelles ? Voilà quelques questions à se poser si on veut remonter aux racines du mal.

Et, à juste titre, l’auteur de ce livre fait remarquer que ce sont les mêmes chantres de la modernité messianique et d’un indéfectible amour pour notre ébouriffante “tradition d’accueil”, qui applaudissent des deux mains à la construction d’un Etat ethnique israélien.

L’ouvrage souligne comment, à la destruction programmée des appartenances et identités nationales, culturelles et civilisationnelles, viennent s’ajouter la destruction de la cellule familiale, la procréation artificielle et la théorie du genre, avec pour résultat la décomposition planifiée de notre société.

L’imposture, Jean-Michel Vernochet, éditions Kontre Kulture, 107 pages, 13 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :